Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : les médecins de Vaucluse ont en moyenne 52 ans

-
Par , France Bleu Vaucluse

Avec 52 ans d'âge moyen, les médecins de Vaucluse sont plus vieux que la moyenne française. Ils sont 750 à exercer dans le département. Le projet de loi Santé, examiné en ce moment à l'Assemblée nationale prévoit d'augmenter leur nombre grâce à la fin du numerus clausus.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Jean François Ottonello

52 ans, c'est l'âge moyen des médecins installés en Vaucluse (51,9 pour être précis), généralistes et spécialistes confondus. C'est davantage qu'ailleurs en France, avec 50,7 ans de moyenne. Les praticiens viennent souvent finir leur carrière en Provence ou bien, s'ils s'y sont installés jeunes, n'en partent plus. Dans les Alpes-de-Haute Provence, le chiffre monte même à 54 ans. 

On en parle alors que l'Assemblée nationale examine en ce moment le projet de loi Santé et une mesure, spécifiquement, concerne le nombre de médecins. La réforme prévoit en effet la fin du numerus clausus, qui limite le nombre d'étudiants en médecine. L'idée, c'est d'augmenter de 20% le nombre de médecins formés et de faire face aux futures vagues de départ à la retraite.

Des déserts médicaux dans des zones précises 

Le département de Vaucluse compte 750 généralistes d'après le dernier décompte de l'Ordre des médecins. On est loin du désert médical si l'on prend le Vaucluse dans sa globalité mais certaines zones manquent de médecins. La commune de Mérindol, par exemple, cherche un généraliste. Elle n'en a qu'un aujourd'hui, pour 2.000 habitants, obligés parfois d'aller dans les villages voisins. 

Souvent, des médecins retraités sont même contraints de poursuivre leur activité au delà de l'âge légal. Ils sont 6% dans ce cas à l'échelle de la France. Reste que le Vaucluse séduit plutôt les jeunes médecins : il est au 20e rang des départements les plus attractifs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess