Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Chiffre du jour : un quart des habitants de PACA a une mauvaise opinion des vaccins

-
Par , France Bleu Vaucluse

Si un quart des habitants de la région PACA a un avis plutôt positif sur les vaccins, un autre quart les voit d'un mauvais œil, d'après des chiffres publiés par l'Agence régionale de santé. 32% des parents affirment avoir déjà refusé un vaccin pour leur enfant.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Claudie Hamon

Provence-Alpes-Côte d'Azur, France

Personne n'aime les piqûres mais certains encore moins que d'autres. En PACA, plus d'un habitant sur quatre a une mauvaise opinion des vaccins. Ce chiffre est en augmentation d'après le bilan de l'Agence régionale de santé. L'OMS, l'organisation mondiale de la santé, dans un joli euphémisme parle "d'hésitation vaccinale".  

Si on entre dans le détail, les habitants de PACA ne sont pas d'accord pour certains vaccins spécifiques. En tête, on retrouve la grippe, l'hépatite B ou le papillomavirus.  

La méfiance des parents pour leurs enfants 

Avant tout, cette méfiance concerne les parent : 32% ont déjà refusé un vaccin parce qu'ils le jugeaient dangereux pour leur enfant. L'immense majorité fait confiance aux médecins. Justement, quatre parents sur 10 affirment que leur généraliste ou leur pédiatre a déjà émis des doutes sur l'efficacité d'un vaccin.  

Mais on ne plaisante pas avec la question des vaccins. L'ARS, l'Agence régionale de santé, estime que cette défiance est responsable du retour de certaines épidémies comme la rougeole en PACA en 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu