Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Chikungunya : une opération de démoustication dans les Landes

mardi 26 septembre 2017 à 17:26 Par Marie Rouarch, France Bleu Gascogne

Une personne contaminée par le chikungunya dans le Var a séjourné, dans les Landes, sur la commune de Soorts-Hossegor, début septembre. Les autorités lancent une opération de démoustication préventive, elle aura lieu ce jeudi matin.

Moustique Aedes Albobictus, vecteur du Chikungunya. Image d'illustration
Moustique Aedes Albobictus, vecteur du Chikungunya. Image d'illustration © Maxppp -

Landes, France

C'est une mesure préventive : aucun cas de contamination n'est reporté à ce jour dans les Landes. Un touriste contaminé par le virus du chikungunya a récemment séjourné sur la commune de Soorts-Hossegor, entre le 8 et le 9 septembre. Les autorités lancent donc une opération de démoustication dans les lieux que cet homme a fréquentés, elle aura lieu ce jeudi entre 4 heures et 7 heures du matin. L'opération aura lieu dans un secteur limité entre la mairie et le parc Rosny, car le moustique tigre ne bouge pas énormément.

L'insecte, qui était implanté il y a quelques années encore dans des zones tropicales, est en train désormais de coloniser la France. Le moustique a été observé dans une quarantaine de départements français, et notamment les Landes. Il est arrivé en 2004 en Aquitaine.

Les riverains prévenus

C'est l'Agence Régionale de Santé de Provence-Alpes-Côte d'Azur qui a prévenu l'ARS de Nouvelle-Aquitaine, la semaine dernière. Le touriste est passé dans les Landes début septembre, à Hossegor mais aussi à Seignosse. L'opération de démoustication aura lieu seulement à Hossegor car aucun moustique tigre n'a été observé pour l'instant à Seignosse, deux communes où des pièges sont installés pour des repérer l'évolution de l'insecte.

Pour démoustiquer le quartier, deux personnes sont mobilisées. Elles seront à bord d'un véhicule, dans les rues du secteur, et vaporiseront un insecticide. Elles seront aussi susceptibles d'intervenir dans les jardins des particuliers, qui seront inaccessibles. Ces riverains ont déjà été prévenus.

En effet, même si les risques paraissent faibles, cette personne, qui n'a pas été hospitalisée et est rentrée dans le Var, a pu être piquée par un moustique tigre vecteur de la maladie, moustique qui peut, par la suite, piquer des personnes saines et leur transmettre le chikungunya. Cette maladie infectieuse ne déclenche aucun symptôme chez 5 à 25% des gens, mais d'autres peuvent développer une fièvre élevée et brutale, des douleurs articulaires intenses, des douleurs musculaires, des maux de tête et des éruptions cutanées.

11 cas autochtones détectés dans le Var

La personne infectée, de passage dans les Landes, a été contaminée dans le Var. Un département dans lequel l'Institut de veille sanitaire a détecté 11 cas autochtones depuis le 11 août dernier, c'est-à-dire chez des patients ayant développé cette maladie sans pour autant avoir voyagé dans les quinze jours précédents en zone contaminée. Les domiciles des malades ainsi que les lieux qu'ils ont pu fréquenter ont déjà été démoustiqués.

Cette démoustication est le seul moyen de se prémunir du chikungunya, une maladie contre laquelle il n'existe ni véritable traitement, ni vaccin. À notre échelle, nous pouvons aussi éviter la prolifération de ces moustiques tigres en évitant de laisser de l'eau stagnante dans nos jardins, dans les pots de fleurs, les pieds de parasol ou le seau de plage des enfants.