Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDEO - Chinon : Les élus défendent leur maternité menacée par un rapport de la chambre régionale des comptes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

La chambre régionale des comptes épingle le centre hospitalier de Chinon au sujet de sa gestion. Dans un rapport qui vient d'être publié, l'organisme public parle de situation financière dégradée et parmi les préconisations évoque à demi-mots la fermeture de sa maternité, les élus s'y opposent.

La chambre régionale des comptes préconise la fermeture de la maternité de Chinon. Sur le territoire personne ne veut en entendre parler !
La chambre régionale des comptes préconise la fermeture de la maternité de Chinon. Sur le territoire personne ne veut en entendre parler ! © Maxppp - Alexandre MARCHI

Chinon, France

La chambre régionale des comptes épingle la gestion du centre hospitalier de Chinon dans un rapport qui vient d'être publié. L'organisme public parle de situation financière dégradée et considère que l'hôpital de Chinon doit adapter son offre de soins et ses moyens à la réalité de son activité. Parmi les préconisations, la chambre évoque à demi-mots sa fermeture.  La solution, selon la chambre régionale des comptes, serait de transformer la maternité en centre de périnatalité pour le suivi des femmes avant et après l'accouchement. c'est ce qui s'est passé à Amboise en 2003 à la suite de la fermeture de la maternité. 

Un nombre d'accouchements insuffisants

Dans ce rapport détaillé et chiffré la chambre régionale des comptes parle d'une baisse de l'activité de l'hôpital d'environ 11% en volume entre 2012 et 2017 tous secteurs confondus.La chambre parle d'un déficit structurel de 1,9 millions d'euros hors subventions en 2017 pour la maternité. Il est également question du seuil d'accouchements nécessaire pour assurer un équilibre financier, un seuil qualifié dans le document de "compromis" avec 561 accouchements en 2017 alors qu'il en faudrait un peu plus d'un millier. En conclusion, il est écrit que ce déficit qui n’a fait qu'augmenter d'années en années n'est pas soutenable pour l’établissement. Une évolution de l'activité apparaît donc comme une condition impérative à la pérennité du centre hospitalier.

Selon les élus et personnels de l'hôpital il est hors de question de remettre en cause le bien-fondé de cette maternité de proximité

"La santé dans nos territoires ne se construit pas avec des zones chiffrées comme dans les zones urbaines" a déclaré ce mercredi 16 octobre sur France Bleu Touraine Jean Luc Dupont le maire de Chinon et président du conseil de surveillance de l'hôpital. Selon Jean Luc Dupont "il ne s'agit pas que ce type d'hôpital soit un gouffre financier mais en étant organisé il correspond à un besoin de vie et de santé sur le territoire".

Et il rajoute " depuis 10 ans on a supprimé quatre millions de recettes et aujourd'hui le déficit de l'établissement s'élève à environ deux millions d'euros, ce sont les réformes de l'hôpital qui mettent le CH de Chinon en danger et non pas son fonctionnement, il est hors de question que l'on attaque l'hôpital du Chinonais sous couvert des problématiques de financement"

La ministre de la santé a été saisie du dossier

Par ailleurs, deux parlementaires d'Indre-et-Loire, Fabienne Colboc, députée LREM de la quatrième circonscription et Isabelle Pavero-Raimont, sénatrice LR, ont saisi la ministre de de la Santé et des solidarités, Agnès Buzyn, pour lui exprimer la volonté de tous les acteurs du territoire de continuer à développer ce centre hospitalier au niveau de la maternité. 

Le bassin de vie du Chinonais a besoin aujourd’hui comme demain de cette maternité de proximité, expliquent les deux élus. .

Choix de la station

France Bleu