Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dépourvu de carte vitale, un homme de 84 ans s'est vu refuser le vaccin contre la Covid-19 à Chinon

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Au centre de vaccination de Chinon, un homme de 84 ans s'est vu refuser le vaccin contre la Covid-19 ce mardi matin. Il était pourtant bien présent à son rendez-vous. Sauf qu'il n'est pas affilié à la Sécurité sociale française. Sa fille est furieuse.

Seringues et flacon de vaccination anti Covid-19
Seringues et flacon de vaccination anti Covid-19 © Radio France - Aurélie Jacquand

Christine Fouquet enrage. Elle avait pris rendez-vous dès le premier jour pour que son père, âgé de 84 ans, puisse se faire vacciner à Chinon. Mais une fois sur place, problème : son père se voit refuser l'injection car il n'est pas affilié à la Sécurité sociale française. 

Cet homme de 84 ans est pourtant bien français et a vécu toute sa vie en France. Sauf qu'il bénéficiait d'une sécurité sociale internationale privée, ayant fait sa carrière à l'Agence spatiale européenne. Or, en France, les vaccins contre la Covid-19 sont pour l'instant réservés uniquement aux détenteurs d'une carte vitale. D'où ce refus. Sa fille est furieuse : "mon père s'est rendu mardi matin pour se faire vacciner et il a expliqué qu'il dépendait d'une autre assurance santé, car il était salarié pour un organisme européen à l'époque. Et ils ont refusé de le vacciner !" Une colère d'autant plus forte que la mère de Christine est atteinte d'un cancer et n'a aucune défense immunitaire.

Révoltant pour sa fille

"C'est révoltant qu'au temps de l'Europe, cela n'ait pas été prévu au ministère de la Santé", interpelle Christine. "Ces Français qui n'ont pas de Sécurité sociale française mais qui dépendent d'un autre organisme peuvent tout de même avoir accès à la vaccination, parce qu'ils sont français, qu'ils ont l'âge et qu'ils répondent aux critères actuels de vaccination" conclut-elle.

Étonnement de la CPAM de Touraine

La CPAM d'Indre-et-Loire, contactée par France Bleu Touraine, se dit étonnée de cette situation et compte arranger les choses pour que ce patient, ainsi que ceux concernés par cette difficulté, puissent être vaccinés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess