Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

ÉTUDE - Christine Denis-Vatant, tabacologue à Saint-Étienne : "Les jeunes aisés ont plus de risque d'être fumeurs"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La responsable du service tabacologie à l'hôpital Nord de Saint-Étienne, Christine Denis-Vatant, nous dévoile une étude sur les lycéens stéphanois. L'étude menée auprès de 1.500 lycéens révèle que les jeunes aisés ont plus de risque d'être fumeurs.

Le paquet de cigarettes augmente ce vendredi de 50 à 60 centimes (illustration ici à Marseille)
Le paquet de cigarettes augmente ce vendredi de 50 à 60 centimes (illustration ici à Marseille) © Radio France - Tony Selliez

Saint-Étienne, France

Christine Denis-Vatant était l'invitée de la matinale de France Bleu ce vendredi matin, à l'occasion de la journée mondiale sans tabac. Le tabac a tué plus de 75.000 personnes en 2015 en France. La responsable du service tabacologie à l'hôpital Nord de Saint-Étienne nous a dévoilé une étude réalisée par le CHU, avec l'école des mines et le ministère de l'Éducation nationale.

La moitié des élèves ont déjà fumé

On apprend que la moitié des élèves interrogés ont déjà fumé, qu'un lycéen sur quatre fume la cigarette et qu'un lycéen sur quatre utilise la cigarette électronique. Une enquête menée auprès de 1500 lycéens de seconde à Saint-Etienne. L'étude révèle aussi que les jeunes aisés ont plus de risque d'être fumeurs.

"La moitié des élèves de seconde que nous avons interrogé ont expérimenté le tabac ou la cigarette électronique. Un quart des jeunes interrogés sont vapoteurs, ou un quart des élèves sont fumeurs. Et 3,65% des jeunes interrogés sont des vapoteurs quotidiens."

Un quart des jeunes interrogés sont vapoteurs et un quart sont fumeurs.

L'étude montre aussi que les jeunes les plus aisés ont plus de risque de fumer. C'est pour ça qu'on va poursuivre l'étude et l'ouvrir aux lycéens de la Loire, en leur demandant combien ils ont d'argent de poche, pour voir si un jeune qui a plus d'argent de poche qu'un autre a un risque de fumer plus important."

On va poursuivre l'étude et l'ouvrir aux lycéens de tout le département.