Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CHRU de Nancy : l'hypnorelaxation, alternative à l'anesthésie générale pour les coloscopies

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Une nouvelle approche de la coloscopie au CHRU de Nancy : depuis la fin de l'année dernière, les patients peuvent opter pour l'hypnorelaxation au lieu de l'anesthésie générale pour passer cet examen du côlon. Une alternative pratiquée déjà à une centaine de reprises au service de gastro-entérologie.

L'hypnorelaxation, alternative à l'anesthésie générale pour les coloscopies, le patient porte un casque de réalité virtuelle
L'hypnorelaxation, alternative à l'anesthésie générale pour les coloscopies, le patient porte un casque de réalité virtuelle © Radio France - Isabelle Baudriller

C'est une alternative à l'anesthésie générale. Le service de gastro-entérologie du CHRU de Nancy propose aux patients de réaliser une coloscopie (examen du côlon) sous hypnorelaxation. Une méthode qui s'appuie sur la voix d'une infirmière formée puis sur un casque de réalité virtuelle qui vous plonge dans une ambiance apaisante. 

"C'est une discussion que l'on a avec le patient. On lui explique de manière claire, loyale et appropriée les bénéfices et les risques de chaque méthode et lui sera le seul décisionnaire de cette prise en charge", souligne le Dr Julien Sitte, gastro-entérologue. 

Jardin zen ou montagne enneigée ? 

La méthode est expérimentée depuis la fin de l'année dernière alors que l'épidémie de covid monopolisait les blocs opératoires. Environ 95 examens sous hypnorelaxation ont été réalisés jusqu'à présent et selon le Dr Sitte, 80% des patients se disent satisfaits de cette approche alternative. 

La main de l'infirmière Annick Sublon, posée sur le bras de la patiente pendant l'examen
La main de l'infirmière Annick Sublon, posée sur le bras de la patiente pendant l'examen © Radio France - Isabelle Baudriller

Josette, 84 ans, ne tarit pas d'éloge. "Des coloscopies, j'en ai déjà eues mais j'étais endormie. C'est la première fois avec cette méthode et je me sens très bien, c'est super !" Elle vient tout juste de sortir de l'examen. Quelques minutes auparavant, elle portait encore sur le visage le casque de réalité virtuelle et parmi les ambiances proposées - montagne, plage, plongée sous-marine, forêt - elle avait choisi de s'immerger dans un jardin zen. 

Créer un cocon autour du patient

"Notre rôle, c'est de détendre le patient, de focaliser son attention sur autre chose que le geste, détourner le chemin de la douleur", explique Julien Sitte. Aux côtés de Josette, Annick Sublon, l'infirmière, veille. "Moi, je regarde beaucoup les mains. Les gens, quand ils ne sont pas bien, ils crispent leurs mains", indique-t-elle.

Le Dr Julien Sitte, gastro-entérologue
Le Dr Julien Sitte, gastro-entérologue © Radio France - Isabelle Baudriller

Les bénéfices de l'hypnorelaxation pour le patient ? Moins de temps passé à l'hôpital, environ une heure au lieu d'une demi-journée sous anesthésie et éviter les effets secondaires d'une anesthésie générale qui ne sont pas toujours anodins. Seuls deux établissements hospitaliers en France utilise cette technique en gastro-entérologie. 

Reportage lors d'un examen sous hypnorelaxation

Le succès d'une telle méthode repose sur la confiance, selon le Dr Julien Sitte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess