Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : des restrictions supplémentaires semblent inévitables pour un infectiologue du CHU de Rouen

Emmanuel Macron s'exprimera ce mercredi soir à 20h après le conseil de défense sanitaire. "Malheureusement on craint qu'il faille prendre des mesures de confinement supplémentaires pour enrayer cette épidémie" de Covid a jugé sur France Bleu Normandie Manuel Etienne infectiologue au CHU de Rouen.

Urgences au CHU de Rouen
Urgences au CHU de Rouen © Radio France - Anne Bertrand

Les Français sont dans l'attente d'éventuelles nouvelles mesures pour freiner l'épidémie de Covid 19. Un conseil de défense sanitaire se tient ce mercredi matin autour d'Emmanuel Macron avant une allocution du président de la République à 20h. Le nombre de malades continue d'augmenter. 1.418 personnes sont hospitalisées en Normandie selon le dernier bilan de l'ARS, l'agence régionale de santé. Au CHU de Rouen une quarantaine de patients sont actuellement en réanimation avec 4 à 5 arrivées chaque jour. Au CHI Elbeuf Louviers Val-de-Reuil les capacités maximales d'accueil sont également atteintes. 

Invité ce mercredi matin de France Bleu Normandie Manuel Etienne, médecin infectiologue au CHU de Rouen, dit redouter le week-end de Pâques propice aux retrouvailles familiales : "Clairement, on redoute beaucoup cette période. On voit le nombre de cas augmenter sans cesse dans la métropole et on sait que quand le nombre de cas augmente en ville, c'est toujours plus de patients qui arrivent à l'hôpital. Et effectivement, nos réanimations sont très, très proches de la saturation. Une unité de réanimation supplémentaire a même dû être créée il y a maintenant 10 jours. Elle est quasi pleine et donc on est très préoccupés de cette situation et on aimerait bien ne pas en venir à un moment où on ne pourrait pas accueillir les malades en réanimation"

On souhaite comme tout le monde profiter de ce beau printemps mais comme soignant on voit que ce n'est malheureusement pas possible - Manuel Etienne

Manuel Etienne estime que ce soir Emmanuel Macron n'aura pas le choix d'annoncer des restrictions supplémentaires: "On voit bien que les mesures actuelles, pour l'instant, ne portent pas leurs fruits et ne limitent pas l'épidémie qui est toujours plus importante. Malheureusement - et ce n'est vraiment pas le souhait des soignants - on craint qu'il faille prendre des mesures de confinement supplémentaires pour enrayer cette épidémie. Les soignants aussi sont concernés par ces mesures de confinement donc, ce n'est pas de gaieté de cœur, mais on voit les choses s'aggraver et on se doute bien que, ne faisant rien de plus, on va à la catastrophe".

Réécoutez ici l'interview de l'infectiologue Manuel Etienne

Réécoutez ici le reportage d'Anne Bertrand dans l'unité éphémère de réanimation du CHU de Rouen

Choix de la station

À venir dansDanssecondess