Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

INFO FRANCE BLEU - La direction fait des annonces concrètes pour la psychiatrie au CHU de Saint-Étienne

lundi 14 janvier 2019 à 4:21 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

INFO FRANCE BLEU SAINT-ÉTIENNE LOIRE - La grève continue débutée il y a quatre mois au service psychiatrie du CHU de Saint-Etienne (Loire) pourrait bientôt prendre fin. La direction fait des propositions concrètes au personnel pour améliorer notamment les conditions de prise en charge des patients.

Le CHU de Saint-Étienne où le service psychiatrie est en grève depuis mi-septembre
Le CHU de Saint-Étienne où le service psychiatrie est en grève depuis mi-septembre © Radio France -

Saint-Étienne, France

Un an après le rapport accablant du contrôleur général des lieux de privation de liberté et quatre mois après le début de la grève continue au service psychiatrie du CHU de Saint-Etienne, la direction tend la main au personnel. Le collectif Psy Cause évoque les mesures proposées par la direction et envisage une sortie de crise en ce début d'année 2019. L'Agence Régionale de Santé (ARS) a annoncé vendredi dernier débloquer 500 000 euros pour le pôle psychiatrie du CHU.

Une meilleure prise en charge des patients et une politique de recrutement

La direction s'engage sur plusieurs points, elle souhaite améliorer la prise en charge des patients et donc les conditions de travail du personnel.

  • Ouverture 7 jours / 7 des Centres Médico-Psychologiques (CMP) et non plus du lundi au vendredi. Cette proposition permettrait de désengorger les urgences le week-end puisque ces centres sont la porte d'entrée des patients en psychiatrie. De nouveaux crédits seraient alloués pour cette mesure.
  • Mise en place d'un protocole de coopération pour les personnels paramédicaux. Certaines tâches réalisées par des infirmiers et assistants sociaux doivent être revalorisées et inscrites dans un protocole pour éviter notamment des problèmes de responsabilité.
  • Renfort des équipes médicales. La direction du CHU de Saint-Etienne s'engage à poursuivre sa politique de recrutement.
  • Formation. La direction s'engage à maintenir une enveloppe complémentaire de formation de 40.000 euros pour le pôle psychiatrie.
  • Améliorer la prise en charge des patients. La direction confirme sa volonté de construire un sas spécial psychiatrie aux urgences. Les travaux devraient débuter en ce premier trimestre 2019.

 

Ces mesures seront soumises à la Haute Autorité de santé et à l'ARS (Agence Régionale de Santé) qui affectera ou non des crédits supplémentaires au CHU de Saint-Etienne.

Psy Cause envisage une sortie de crise

Le collectif Psy Cause salue les propositions de la direction " elle nous a fait des propositions qui semblent aller dans notre sens" réagit Isabelle Bouligaud infirmière pédopsychiatre au CHU de Saint-Etienne, élue Force Ouvrière au CHSCT. Elle détaille la suite du calendrier " une assemblée générale est prévue ce lundi donc on va soumettre ces mesures à tous les membres du collectif".

"Il y a un vrai effort fait par la direction" — Isabelle Bouligaud

Isabelle Bouligaud envisage la fin de la grève "au regard de ces propositions [...] on peut envisager un protocole de sortie de crise". Le collectif Psy Cause rencontre ce lundi 14 janvier Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président du Conseil de surveillance du CHU.