Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : des chercheurs se penchent sur les effets du vélo électrique sur la santé

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Clermont-Ferrand, France

L'Observatoire National de l'Activité Physique et de la Sédentarité (ONAPS) basé à Clermont-Ferrand veut mesurer les effets de la pratique régulière du vélo électrique sur la santé publique. 30 volontaires participent à cette étude inédite en France.

Bruno Chabanas de l'Observatoire National de l'Activité Physique et de la Sédentarité
Bruno Chabanas de l'Observatoire National de l'Activité Physique et de la Sédentarité © Radio France - Claudie HAMON

C'est la première étude du genre en France. Il s'agit de mesurer l'impact sur le corps de la pratique quotidienne du vélo électrique. Depuis quelques mois, trente volontaires âgés de 25 à 65 ans participent à cette étude. Ils ont subit deux tests d'effort, un avant le vélo à assistance électrique et l'autre après quelques mois de pratique.

Henri Boby un volontaire pendant le test d'effort
Henri Boby un volontaire pendant le test d'effort © Radio France - Claudie HAMON

"J'ai perdu quelques kilos"

Pour son dernier test d'effort, Henri Boby, 38 ans ressent du bien-être et semble avoir perdu quelques kilos. "Je ne sais pas s'il y a un lien de cause à effet, mais depuis que je prends mon vélo pour mes trajets quotidiens, je me sens mieux, et je ne regrette pas d'avoir abandonné ma voiture pour aller travailler".

"Entre la marche et le vélo traditionnel"

L'étude n'a pas encore livré toutes ses conclusions, mais Bruno Chabanas qui dirige l'étude perçoit déjà qu'elle va changer l'image du vélo électrique. Des études menées en Suisse, en Finlande et aux Etats-Unis démontrent en effet que quelque soit la vitesse, le vélo électrique nécessite "un effort modéré qui se situe entre la marche et le vélo traditionnel" souligne Bruno Chabanas.C'est donc un outil supplémentaire pour exercer une activité physique modérée comme le recommande l'OMS. Les résultats de l'étude de l'ONAPS seront communiqués début 2018.

Sachez que la prime de l'Etat de 200 € pour l'achat d'un vélo électrique s'arrête en janvier 2018, une mesure qui aura finalement duré moins d'un an (19 février 2017-janvier 2018). Le bonus de 6 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique neuf est lui maintenu, tandis que celui pour les scooters électriques est ramené de 1 000 à 900 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess