Santé – Sciences

Clermont-Ferrand : la maternité du CHU Estaing infectée par le streptocoque A

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu jeudi 20 avril 2017 à 16:46

Une infection nosocomiale à la maternité du CHU Estaing à Clermont-Ferrand
Une infection nosocomiale à la maternité du CHU Estaing à Clermont-Ferrand © Maxppp - Dominique André

C'est la hantise des hôpitaux. Une infection nosocomiale touche la maternité du CHU Estaing à Clermont-Ferrand. Trois cas de streptocoques A ont été détectés la semaine dernière sur des mamans. Leurs bébés n'ont pas été contaminés.

Les trois jeunes mamans touchées par le streptocoque A ont accouché le 13 avril dernier à la maternité du CHU Estaing de Clermont-Ferrand. Cette bactérie, qui provoque notamment une forte fièvre, est celle de l'angine blanche. L'alerte a été donnée par les médecins de garde pendant le week-end de Pâques. Un traitement antibiotique a été mis en place pour trois semaines et l'état de santé des patientes s'est amélioré. Les bébés, eux, ne sont pas malades, mais par sécurité ils sont également sous traitement. Idem pour les futures mamans qui sont sur le point d'accoucher. En tout, une soixantaine de patientes sont concernées.

Port du masque obligatoire

15 % de la population est porteuse de la bactérie, mais elle ne dégénère que rarement. En collaboration avec l'Agence Régionale de Santé, les médecins clermontois enquêtent pour connaitre l'origine de cette infection nosocomiale. Une opération de dépistage est en cours auprès du personnel de la maternité. Pour le moment, il n'y a aucun cas positif. Dans le service, une mesure de prévention a été mise en place : le port du masque, pour éviter toute propagation du germe car il se transmet surtout par la voie orale, la toux par exemple.

Le port du masque est obligatoire au service maternité - Maxppp
Le port du masque est obligatoire au service maternité © Maxppp - S. Gaudard

La situation est sous contrôle

Aucune infection supplémentaire n'ayant été enregistrée, on peut considérer que "la situation est sous contrôle" explique le Docteur Traoré, médecin hygiéniste au CHU de Clermont-Ferrand. Le taux d'infection post-césarienne est de 1% à la maternité de Clermont-Ferrand, un chiffre plutôt bas pour un établissement de niveau 3 qui pratique des accouchements difficiles. Chaque jour, ce sont dix à douze bébés qui voient le jour à Estaing.