Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le CHU de Clermont-ferrand peut effectuer les tests de détection

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

C'était attendu depuis plusieurs jours. Depuis ce jeudi le CHU de Clermont-Ferrand peut effectuer les tests de détection du nouveau coronavirus. Un vrai plus dans la prise en charge des patients.

Illustration CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le 12 janvier 2020.
Illustration CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le 12 janvier 2020. © Radio France - Mickaël Chailloux

Depuis ce jeudi, l'hôpital peut effectuer les tests sur les personnes suspectées d'être atteintes du coronavirus. Auparavant ils avaient lieu à Lyon. Une avancée qui permet un gain de temps de 24 à 48 heures, très important qui va permettre surtout d'éviter de garder les gens en hospitalisation. 

Environ 20 tests pourront être effectués chaque jour. Pour l'heure aucun cas de coronavirus n'a été détecté au CHU de Clermont-Ferrand. "C'est un vrai signe de reconnaissance de nos services et cela permet d'être plus réactif" souligne le professeur Henri Laurichesse, responsable du service des maladies infectieuses du CHU.

Le CHU de Clermont-Ferrand prêt pour une arrivée du coronavirus

De plus, à partir de la semaine prochaine, le bâtiment des laboratoires, situé à l'extérieur à l'hôpital, pourra accueillir les patients sur rendez-vous, uniquement des patients qui auront été envoyés par le SAMU ou par un médecin infectiologue. "Cela évitera à ces patients d'entrer dans l'hôpital et donc éviter une éventuelle propagation" ajoute le professeur. 

"Le CHU de Clermont s'organise, les soignants, les médecins et le SAMU sont mobilisés, le laboratoire de biologie est doté, Clermont est prêt pour l'arrivée du virus ! " conclut le professeur Henri Laurichesse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu