Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Homéopathie : la menace de déremboursement fait baisser les commandes chez Boiron Aubière

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Les entreprises du médicament homéopathique tirent la sonnette d'alarme. La menace de déremboursement de l'homéopathie pèsent déjà sur leur activité. Chez Boiron Aubière, le battage médiatique a déjà des incidences sur les commandes et sur le personnel.

L'unité Boiron de Clermont-Ferrand traite 700 à 800 commandes par jour.
L'unité Boiron de Clermont-Ferrand traite 700 à 800 commandes par jour. © Radio France - Claudie Hamon

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France

C'est ce mercredi qu'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé reçoit sur son bureau l'avis de la Haute Autorité de santé qui doit statuer sur le déremboursement de l'homéopathie. On sait déjà, selon certaines indiscrétions que la conclusion de l'avis provisoire se prononce en faveur du déremboursement. Boiron, Weleda et Lehning, les trois laboratoires concernés s'insurgent contre cet acharnement sans précédent et lancent une pétition avec un collectif de professionnels et de patients pour le maintien du remboursement du médicament homéopathique.

Boiron Aubière élabore dans son laboratoire  350 préparations par jour - Radio France
Boiron Aubière élabore dans son laboratoire 350 préparations par jour © Radio France - Claudie Hamon

700 à 800 commandes par jour à Aubière

L'unité Boiron locale emploie une vingtaine de salariés, des techniciens, des préparatrices, des pharmaciens. L'entreprise fournit 660 pharmacies en Auvergne et au delà. Chaque jour, elle prépare 700 à 800 commandes dont 350 préparations magistrales commandées par les médecins. "Le battage médiatique nous fait déjà beaucoup de tort", précise Catherine Fourvel, la directrice d'Aubière.  "En un an, nos commandes ont baissé de 10%". "Là où il fallait 10 personnes pour préparer les commandes, il ne faut plus que 7 à 8 personnes aujourd'hui, précise Benoît, responsable du service logistique.

0,29% du volume total des médicaments remboursés

Pour Catherine Fourvel, le déremboursement de l'homéopathie n'engendrera pas d'économies. "L'homéopathie ne représente que 0,29% du volume total des médicaments remboursés. Ce qui représente 86 millions d'euros sur un total de 30 milliards. Une goutte d'eau finalement." Pour elle, le déremboursement de l'homéopathie profitera surtout aux traitements allopathiques "beaucoup plus chers. "Sans parler de la casse sociale qui se profile"

L'homéopathie est remboursée depuis 1965. - Radio France
L'homéopathie est remboursée depuis 1965. © Radio France - Claudie Hamon

On sent une volonté d'aller vite !"

Les industriels du médicament homéopathique ressentent une volonté de la ministre d'aller très vite. "Cet acharnement contre l'homéopathie est sans précédent. On se demande à qui tout cela peut-il profiter ?", s'interroge Catherine Fourvel. "Pas au patient, qui n'aura plus le choix. Pas à la sécurité sociale. En tout cas pas à nos laboratoires qui devront licencier. Mais sans doute à d'autres."

Choix de la station

France Bleu