Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : nouvelle manifestation des soignants et du secteur médico-social pour plus de moyens

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Nouveau "mardi de la colère" dans les rues de Clermont-Ferrand. Près de 300 soignants, mais aussi travailleurs du médico-social ont défilé jusqu'à la préfecture. Ils attendent toujours de nouveaux moyens humains et financiers.

Près de 300 personnes ont défilé dans les rues de Clermont-Ferrand pour demander des moyens pour la santé.
Près de 300 personnes ont défilé dans les rues de Clermont-Ferrand pour demander des moyens pour la santé. © Radio France - Juliette Micheneau

"Avec nous, dans la rue, applaudir ne suffit plus", scandent les manifestants qui descendent le viaduc Saint-Jacques. Partis du CHU Montpied, ils rejoignent leurs collègues d'Estaing, direction la préfecture du Puy-de-Dôme où flotte également une banderole "Adapei 63, salariés en grève", association qui emploie un millier de personnes dans la prise en charge du handicap. Cette journée d'action touche aussi le secteur médico-social, à l'image des salariés de la clinique de l'Auzon, rassemblés devant leur établissement à La Roche-Blanche.

A Clermont-Ferrand, une délégation a été reçue en préfecture.
A Clermont-Ferrand, une délégation a été reçue en préfecture. © Radio France - Juliette Micheneau

"La prime de ne suffit pas"

"Rien n'a changé" se désole cette infirmière au bloc opératoire. "_Le Ségur, on sait tous que c'est du vent_. Depuis le déconfinement, les lits qui ont été fermés n'ont pas rouvert alors qu'on en manquait déjà." Parmi les quelques 300 manifestants, tous s'accordent à dire que la prime promise par le gouvernement ne suffit pas. 

Des soignants qui veulent des moyens, pas des médailles.
Des soignants qui veulent des moyens, pas des médailles. © Radio France - Juliette Micheneau

"Ce qu'on réclame c'est des augmentations de salaires, des lits pour pouvoir accueillir des malades et des bras pour pouvoir s'en occuper", résume une aide-soignante en réanimation.

Des conflits internes au CHU de Clermont

Dans la manifestation clermontoise se mêlent revendications nationales et locales. Au CHU de Clermont, trois services sont en grève contre des restructurations. "Notre direction ferme des lits en hospitalisation complète en endocrinologie, qui va fusionner avec la pneumologie. Le SMcau, service médico-chirurgical d’aval des urgences, déménage sans préambule...", énumère une aide-soignante. 

Banderole dans le cortège clermontois, pour ce nouveau "mardi de la colère" des soignants.
Banderole dans le cortège clermontois, pour ce nouveau "mardi de la colère" des soignants. © Radio France - Juliette Micheneau

Elle pointe aussi du doigt l'absentéisme qui va forcer certaines ASH, agents des services hospitaliers, en charge du ménage, à travailler "trois weekends en juillet, trois weekends en août, donc aucune vie privée."

Mobilisations ailleurs en Auvergne

Des moyens humains et financiers, c'est aussi ce que veulent la cinquantaine de personnes rassemblées devant l'hôpital d'Aurillac. A Vichy, 75 agents ont manifesté avant de remettre un courrier au président du conseil de surveillance de l'hôpital et maire de Vichy

Des soignants ont également fait signer une pétition dans le centre-ville de Moulins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu