Santé – Sciences

Clermont-Ferrand : un site Internet répertorie les restaurants pour les clients allergiques

Par Jade Peychieras, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu mardi 20 juin 2017 à 5:30

Chez Myrtille, à Clermont, tous les plats sont sans lait ni œuf.
Chez Myrtille, à Clermont, tous les plats sont sans lait ni œuf. © Radio France - Jade Peychieras

Manger "Avec Plaisir" au restaurant, ce sera bientôt possible pour les personnes souffrant d'allergies alimentaires. Une start-up clermontoise va lancer un site Internet. Il permettra de trouver facilement tous les restaurants de la ville qui proposent des menus sans allergènes.

Serge, 59 ans, est allergique aux arachides, au blanc d'œuf, au poisson et aux fruits de mer. Il est aussi intolérant au gluten et aux produits laitiers. Autrement dit : l'enfer quand il s'agit de choisir un restaurant où aller déjeuner. "C'est très compliqué", confirme-t-il "quand j'y vais, je mange tout le temps la même chose : du poulet et des frites, sans sauce. Et ça fait 40 ans que ça dure..."

Pourtant, il existe des restaurants qui proposent des menus sans allergènes. Le problème, c'est qu'ils sont rares et parfois peu connus du grand public.

Dans quelques semaines, Serge pourra enfin trouver son bonheur à Clermont-Ferrand, grâce à un site Internet et une application pour smartphones : "Avec Plaisir". Le site est d'ores et déjà actif à Paris et à Lyon. "Dès que j'aurai démarché une vingtaine de restaurants, je lancerai la plateforme à Clermont", explique Julie Maillard, la créatrice. Un service qui sera entièrement gratuit pour les consommateurs.

À chaque fois, je devais me justifier en expliquant que je ne pouvais pas venir au restaurant - Julie Maillard, créatrice de la start-up Avec Plaisir.

Julie Maillard, la créatrice de la start-up. - Aucun(e)
Julie Maillard, la créatrice de la start-up. - © Avec Plaisir

A 27 ans, Julie, est elle-même intolérante au gluten et au lactose. "Dans mon ancienne entreprise, un grand groupe alimentaire, tout le monde mangeait ensemble à l'extérieur, le midi" raconte-t-elle "à chaque fois, je devais me justifier en expliquant que je ne pouvais pas venir. J'étais exaspérée. Il y a deux ans, quand j'ai commencé à parler de mon idée, beaucoup de personnes m'ont confié qu'elles avaient le même problème que moi. Certaines d'entre elles ne vont plus jamais au restaurant."

De plus en plus de personnes allergiques

Le projet prend forme et Julie se lance. Elle candidate à un appel à projet, lancé par Le Bivouac, un accélérateur de start-ups clermontois. "Nous sommes chargés d'accompagner les jeunes entreprises, jusqu'à ce qu'elles puissent voler de leurs propres ailes", explique Benoît Membré, le directeur du Bivouac.

Le 30 mars dernier, Julie apprend qu'elle fait partie des lauréats. "Son idée répond à une demande forte", assure Benoît Membré. Environ 10% de la population est concernée par les allergies alimentaires. En dix ans, les formes graves d'allergies ont été multipliées par deux ou trois.

"Nous pensons que l’entreprise de Julie a un fort potentiel de croissance" poursuit le directeur du Bivouac "car elle répond à un besoin réel. D'autre part, son projet est novateur, il n'a pas d'équivalent sur le marché."

Concrètement, en ouvrant l'application, chaque utilisateur pourra déterminer une zone géographique et cocher les cases correspondant à ses allergies. Le moteur de recherche lui proposera les restaurants qui répondent à sa demande.

Le site internet permet de se géolocaliser ou d’entrer la ville de son choix. - Aucun(e)
Le site internet permet de se géolocaliser ou d’entrer la ville de son choix. - Imprimé écran © Avec Plaisir

Des restaurants demandeurs

À Clermont-Ferrand, un restaurant se dit en tout cas déjà intéressé par le site Internet de Julie : Myrtille, sur la place Saint-Pierre. "Tous nos plats sont végétariens, et tous les jours, le menu comporte au moins un plat sans gluten" détaille Margot, la cuisinière. "Nous avons aussi des pâtisseries sans œufs, ni lait ou farine." Un exemple parfait de restaurant que l'on pourrait trouver sur le site Avec Plaisir : "Mon application peut leur apporter des clients supplémentaires" assure Julie "mais aussi de la visibilité et une image de marque."

Serge, lui, a découvert le restaurant Myrtille il y a peu. "Je peux enfin me faire plaisir" sourit-il "il y a quelques années, quand on parlait d'allergies au serveur, il nous riait au nez. Aujourd'hui, certains restaurants ont adapté leur cuisine. Encore faut-il connaître les bonnes adresses." Il assure qu'il téléchargera l'application Avec Plaisir dès qu'elle sera opérationnelle.

La Clermontoise Julie Maillard, exilée à Lyon, va donc se réinstaller dans sa ville natale. Elle intégrera les locaux du Bivouac à la fin du mois de mai.