Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Maladie de Lyme : les malades veulent que l'Etat en fassent plus

-
Par , France Bleu

Les personnes qui souffrent de la maladie de Lyme réclament des solutions concrètes. Pour se faire entendre du gouvernement, les malades organisent un rassemblement ce mercredi matin sur l'esplanade des Invalides à Paris.

Les malades veulent enfin des moyens à la hauteur des problèmes posés par la maladie de Lyme.
Les malades veulent enfin des moyens à la hauteur des problèmes posés par la maladie de Lyme. © Maxppp - Ludovic Laude

Les personnes qui souffrent de la maladie de Lyme, infection due à bactérie transportée par une piqûre de tique, estiment que le gouvernement n'en fait pas assez pour s'attaquer au problème. Du coup, les malades se mobilisent ce mercredi 3 juillet. Ils organisent notamment un rassemblement sur l'esplanade des Invalides à Paris. Rassemblement soutenu par les six principales associations de malades et une trentaine de députés.

Alors, qu'est ce que réclament exactement les malades ? 

D'abord plus d'argent pour la recherche scientifique sur la maladie elle-même. Ils jugent insuffisants les moyens prévus par le plan Lyme. Autre grief : les règles actuelles de dépistage et de prise en charge de la maladie. Les malades veulent absolument qu'elles évoluent. Mais d'après eux, les médecins spécialistes de la Société de pathologie infectieuse font blocage. D'où leur demande d'être reçus à l'Elysée pour débloquer la situation. 

Un manifeste de dix priorités

Au total, les malades ont rédigé un manifeste de dix priorités. Manifeste qui sera présenté ce mercredi à l'Assemblée nationale.  

En début d'après-midi, une délégation de malades ira aussi au Ministère de la santé car s'y tient justement un comité du plan Lyme. Et cette réunion, les malades veulent y participer. Ils demandent qu'il y ait également dans ce comité un membre de la Société française d'immunologie et un expert du ministère du Budget. Leur but est de faire chiffrer le coût économique et social du manque de prise en charge des malades.