Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Douches et vestiaires interdits : la galère des clubs de sport du Calvados

Pas de douches ni de vestiaires : le renforcement des règles sanitaires pour les clubs de sport dans le Calvados complique l'organisation des cours et des stages en cette période de vacances scolaires.

Les vestiaires ont été transformés en salle de stockage pour le stage de l'association CAP'Sport
Les vestiaires ont été transformés en salle de stockage pour le stage de l'association CAP'Sport © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Interdiction d'utiliser les vestiaires : depuis vendredi, les sportifs en club ou qui participent à des stages dans le Calvados doivent recourir au système D pour se changer suite aux nouvelles mesures préfectorales prises en raison de la situation sanitaire. "Les enfants déposent juste leur pique-nique dans le vestiaire lorsqu'ils arrivent le matin, et on fait une rotation le midi dans le club house pour déjeuner, explique Laurent Pierre, dirigeant de l'Amicale Sportive Verson.Les mesures sont tombées à la veille des vacances donc il a fallu s'adapter rapidement !"

Comment s'adapter en hiver ?

Si certains groupes étaient déjà habitués à faire sans vestiaires ces derniers mois, la situation se complique avec l'arrivée progressive du mauvais temps. "On utilise les tribunes aujourd'hui, mais quand il va faire très froid, est-ce que les parents vont amener les enfants et les laisser se changer dehors ? s'interroge Nicolas Verrier, qui entraine les jeunes footballeurs au Club Laïque Colombellois. Avec la pluie, est-ce qu'on laisse les sacs sur le bord du terrain ? On avance un peu à l'aveugle"

"C'est difficile de demander aux gens de se changer chez eux, dans les toilettes ou dans les voitures, mais c'est obligatoire", explique Pierre Belaud, éducateur sportif de l'association Cap'Sport. Les stages qu'il gère avec des enfants pendant les vacances ont été revus : "on a dû s'adapter pour les sports, notamment ceux avec des ballons, en essayant d'en avoir un par enfant, mais ça reste compliqué pour certains sports". L'association a aussi pu migrer dans un espace plus grand pour mieux assurer les distanciations et éviter les contacts entre groupes : la mairie de Colombelles a ainsi mis à disposition un gymnase spécifique.

Moins d'événements... et de joueurs

Impossible dans ces conditions d'organiser certains événements qui ont lieu d'ordinaire chaque année : "on ne peut pas prévoir de tournoi en fin d'année, on ne pourra pas faire non plus le goûter de Noël, énumère Nicolas Verrier. _Si les gymnases sont fermés, les tribunes inaccessibles, on ne peut pas laisser des parents dehors_"

On va arriver sur une période très, très compliquée. On a peur que les enfants ne viennent plus dans ces conditions. 

Au-delà du renforcement des mesures, c'est le contexte sanitaire lui-même qui freine les activités. Certains stages de sport prévus pendant les vacances par l'association CAP'Sport ont déjà dû être annulés, faute de participants. "On avait par exemple un stage avec trois inscrits contre une vingtaine habituellement, voire plus, regrette Pierre Belaud. Certaines familles ont réellement peur. Certaines nous ont clairement dit que ce serait compliqué cette année au vu de la situation"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess