Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Colère des soignants : une soixantaine de manifestants à Châteauroux

-
Par , France Bleu Berry

Devant les locaux de l'ARS à Châteauroux, une soixantaine de personnes se sont rassemblées pour faire entendre la colère du personnel soignant.

-
- © Radio France - Jérôme Collin

Le Ségur de la Santé tarde à apporter des réponses concrètes et satisfaisantes à la colère des soignants. Une soixantaine de personnes se sont rassemblées ce mardi 30 juin à la cité administrative de Châteauroux, devant les locaux de l'Agence régionale de santé. Un lieu pas choisi par hasard : les ARS sont pointées du doigt par les syndicats car elles se font le relais des politiques d'austérité que subit l'hôpital public depuis plusieurs années. Une délégation syndicale a été reçue par des représentants de l'ARS.

L'enveloppe de 300 millions d'euros très critiquée

En plus des six milliards d'euros promis pour revaloriser les salaires des personnels non-médicaux, le ministre de la Santé a fait une nouvelle annonce lundi : 300 millions d'euros pour les médecins hospitaliers avec une revalorisation significative de l'indemnité pour les médecins qui décident de passer toute leur carrière dans l'hôpital public. Il y aura par ailleurs une hausse des rémunérations en début et fin de carrière. Mais cette enveloppe de 300 millions est très vivement critiquée, les syndicats évoquant "une somme ridicule" par rapport aux 7 milliards d'euros revendiqués.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu