Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Collecte des médicaments non utilisés : la Bourgogne deuxième meilleure région de France

-
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

En 2015, l'association Cyclamed a récolté plus de 15 000 tonnes de médicaments non utilisés en France, soit 185 grammes par habitant. Avec 243 grammes par habitant, la Bourgogne est la deuxième région de France. L'objectif est double : éviter les erreurs de médication et protéger l'environnement.

En 2015, Cyclamed a récolté plus de 15 000 tonnes de médicaments en France.
En 2015, Cyclamed a récolté plus de 15 000 tonnes de médicaments en France. © Radio France - Marion Bastit

Vous avez sûrement de vieilles boîtes de médicaments qui traînent au fond d'une armoire. Vous êtes aussi de plus en plus nombreux à les rapporter à la pharmacie. En 2015, l'association Cyclamed a collecté près de 15 500 tonnes de médicaments usagés en France, soit 185 grammes par habitant. La Bourgogne est plutôt bonne élève en la matière : avec 243 grammes de médicaments collectés par habitant, c'est la deuxième région de France.

Consultez l'étude de Cyclamed

Éviter les risques d'erreur

Il faut dire que dès qu'on va chez le médecin, on a vite fait de crouler sous les médicaments. « Sur une ordonnance, on vous marque ''tant de médicaments'', mais on n'utilise pas tout », constate Antoine, qui fait la file au comptoir de la pharmacie. Si c'est du paracétamol ou de l'aspirine, vous pouvez le garder, ça peut toujours servir. Mais pour les antibiotiques, c'est plus prudent de les rapporter.

« S'il vous reste trois comprimés d'antibiotique, sachant que ça ne suffira pas pour un traitement complet, et qu'on n'entame pas un traitement antibiotique sans l'avis du médecin, mieux vaut s'en séparer, conseille Rachel Cadot, pharmacienne à Dijon. Plutôt que ça prenne de la place dans votre pharmacie, plutôt que de faire une erreur de médication parce qu'on le prend par inadvertance, en le confondant avec un autre, ou s'il y a des petits enfants qui viennent... Ça reste des produits qui ne sont pas anodins. »

Direction l'incinérateur

Sylvie trie ses médicaments régulièrement, mais elle n'a pas le réflexe de les rapporter. « Je jette ceux qui sont périmés, ou quand la boîte est entamée », confie-t-elle. Pourtant, même périmés, il faut les rapporter. « Il n'y aura rien de recyclé, insiste la pharmacienne. Rien ne repartira à la consommation, ni pour les pays du tiers monde, ni pour des associations de personnes défavorisées. Périmés ou non, tous les médicaments seront brûlés. »

"Périmés ou pas, tous les médicaments récupérés sont brûlés" Rachel Cadot

C'est nettement mieux que de les mettre à la poubelle. « Dedans, vous avez quand même des antibiotiques ou des produits qui ont des incidences au niveau hormonal, souligne-t-elle. Donc si ça ne part pas dans les déchets ménagers, il y a moins de chances que ça se retrouve dans les eaux et dans notre environnement. » Pas de recyclage donc, sauf pour les boîtes en carton et les notices en papier, que vous pouvez mettre dans la poubelle jaune avant de venir à la pharmacie.

- Visactu
- Cyclamed
Choix de la station

À venir dansDanssecondess