Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Combien de personnes ont été en contact avec le coronavirus ? L'enquête reprend au CHU de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Combien de personnes ont été en contact avec le virus de la Covid-19 ? En mai c'était 1,9 % en Occitanie, et 4,5 % en France. Le CHU et l'INSERM de Montpellier débutent la collecte d'échantillons de sang de volontaires pour le deuxième volet de l'enquête.

30 000 échantillons seront acheminés au CHU de Montpellier (illustration)
30 000 échantillons seront acheminés au CHU de Montpellier (illustration) © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Quelle part de la population a développé des anticorps contre la Covid-19 ? A la fin du confinement et avant la deuxième vague, c'était moins de 2 % en Occitanie contre 4,5 % en France et près de 11 % dans le Haut Rhin. Ces données sont issues de l'enquête Epicov menée à Montpellier, Bordeaux et Amiens auprès d'un échantillon représentatif de la population de 15.000 personnes : les participants ont été sélectionnés aléatoirement par l’Insee pour représenter l’ensemble de la population française.

Les volontaires ont reçu un kit permettant de réaliser à domicile un auto-prélèvement avec le dépôt de quelques gouttes de sang sur un papier buvard.

Le deuxième volet de cette grande enquête EpiCov vient de démarrer. Environ 30.000 nouveaux prélèvements seront acheminés à l’hôpital Lapeyronie en quelques semaines pour y être enregistrés, préparés et conservés, avant leur analyse par l’Unité Inserm des Virus Emergents à Marseille. Dix personnes sont mobilisées à temps plein sur ce projet. 

Ces données doivent permettre de mieux comprendre l'évolution de l'épidémie pour y faire face à l'avenir.

Consultez tous les résultats de la première enquête EpiCov

Choix de la station

À venir dansDanssecondess