Santé – Sciences DOSSIER : Bien vivre

VIDÉO - Comment améliorer sa mémoire ?

Par Charlotte Hattenberger et Lucie Bombled, France Bleu mardi 25 juillet 2017 à 4:50 Mis à jour le mardi 25 juillet 2017 à 10:38

Une petite sieste de 30 minutes peut permettre de gagner une à deux heures par nuit.
Une petite sieste de 30 minutes peut permettre de gagner une à deux heures par nuit. © Radio France - Lucie Bombled

Clés, code de carte bleue, chanson, … La mémoire peut parfois être récalcitrante. Mais pas de panique, il existe des moyens de l’entretenir et même de l’optimiser. Nathalie Simon vous donne ses conseils pour ne plus rien oublier !

Vous oubliez régulièrement votre portefeuille ? Impossible de vous rappeler d’un numéro de téléphone ? Sans parler des dates d’anniversaire ? Rien de définitif, la mémoire, ça s’entretient et se travaille. Et cela commence par avoir une bonne hygiène de vie.

Nathalie Simon vous donne ses bons conseils pour améliorer votre mémoire.

Sport, repos, alimentation saine : Nathalie Simon vous donne ses conseils pour améliorer votre mémoire

Bien dormir

De nombreuses études ont prouvé que durant le sommeil s’effectue la phase de consolidation de la mémoire qui permet de développer de nouvelles compétences et de retenir les informations.

Une dette de sommeil altérera donc le processus d’apprentissage. Pour les étudiants, cela signifie donc que la nuit blanche passée à réviser est très mauvaise pour la mémoire mais aussi pour la vivacité et la concentration.

Une petite sieste de 30 minutes peut permettre de gagner une à deux heures par nuit.

Le sport, bon pour le cerveau et la mémoire

L’activité physique développe et améliore les facultés cognitives et neurocognitives, notamment sur la mémoire à long terme. Trente minutes d’activités par jour sont donc recommandées pour entretenir ses muscles et ses performances cérébrales.

Le rôle essentiel de la nourriture

Nous possédons environ 100 milliards de neurones connectés entre eux grâce à la gaine qui les entoure en partie composée de gras, la myéline. Manger du bon gras permet un apport d’oméga-3 qui renforce ainsi la structure des neurones. Où en trouver ? Dans le poisson gras, les noix, l’huile de lin ou encore l’huile de colza.

Il faut également chercher des aliments riches en vitamines B, essentielles elles aussi pour la mémoire car elle entrent dans le processus de fabrication d’un neurotransmetteur indispensable aux fonctions de l’apprentissage. On la trouve dans le saumon, le foie, les épinards, les œufs ou encore les pistaches.

►► Retrouvez le conseil forme et bien-être de Nathalie Simon

Les astuces pour retenir un prénom

Testez votre mémoire. Vous allez rencontrer quatre personnes. Saurez-vous vous souvenir des détails sur chacune d'elle ?

Seule une personne sur trois arrive à se rappeler correctement du prénom d'une personne nouvellement rencontrée. Il existe cependant quelques astuces pour éviter d'oublier le nom de son interlocuteur. Ces techniques visent à intégrer le prénom en sollicitant différents types de mémoire : la mémoire auditive, visuelle voire olfactive.

  • Être bien concentré

  • Repérer un détail sur la personne (coupe de cheveux, couleur des yeux, etc.) sur lequel fixer votre attention et auquel lier le prénom. Quand vous recroiserez la personne, ce détail servira de déclencheur

  • Répéter le prénom immédiatement après : "Enchantée Charlotte, moi c'est Lucie !"

  • Imaginer le prénom dessiné sur le front de la personne (comme un tampon !)

  • Répéter le prénom plusieurs fois dans la conversation

  • Associer le prénom à celui d'un personnage célèbre, d'un proche, à une image visuelle ou encore à une sonorité particulière. Par exemple : le prénom "Bob" pourra être associé au dessin animé Bob l’éponge ; "Michel", au chanteur Michel Sardou ; "Charlotte", au dessert Charlotte aux fraises ; "Thomas", à la tomate ; etc.

Et si vous n'avez vraiment pas retenu le prénom, il vous reste toujours la technique :
- Comment vous vous appelez déjà ?
- Jean
- Non, non, votre prénom je m’en rappelle ! C’est votre nom de famille qui m'échappe !
(Faire la technique inverse si la personne donne son nom de famille)