Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Comment augmenter le taux de vaccination contre la grippe en Occitanie ?

L'hiver dernier en Occitanie,on a dénombré 1.000 décès liés à la grippe, selon l'Agence régionale de santé.Le taux de vaccination contre la grippe est inférieur à 50%, ce qui place la région au 10e rang des régions françaises. On est encore loin des 75% fixés comme objectif.

Avec un taux de vaccination contre la grippe de 46,4%, l'Occitanie se place au 10ème rang des régions françaises (illustration)
Avec un taux de vaccination contre la grippe de 46,4%, l'Occitanie se place au 10ème rang des régions françaises (illustration) © Maxppp -

Occitanie, France

Les températures le prouvent : l'hiver arrive à grands pas et avec lui, la grippe saisonnière : forte fièvre, grosse fatigue, parfois une hospitalisation et au pire, elle peut entraîner la mort. Contre la grippe, la vaccination est la première des protections selon l'Agence régionale de santé (ARS).

L'Occitanie se place au 10e rang des régions françaises

En Occitanie, moins d'une personne sur deux se fait vacciner, si l'on se rapporte à l'hiver dernier (46,4% contre 46,8% en France, soit une augmentation de 1% en un an). Et cela descend même à 38% chez ceux qu'on appelle les jeunes seniors. "Ceux qui ont entre 65 et 69 ans, qui se sentent aujourd'hui peut-être un peu trop jeunes pour se faire vacciner mais qui n'ont pas encore vraiment conscience de l'enjeu que ça représente pour leur santé" explique Phillipe Trotabas, directeur coordonnateur régional de la gestion du risque à l'Assurance Maladie.

Un millier de morts liées à la grippe l'hiver dernier en Occitanie

Pour atteindre le taux de couverture de 75% qui est l'objectif, l'ARS compte aussi sur les pharmaciens qui peuvent désormais vacciner toutes les personnes de plus de 18 ans  pour lesquelles la vaccination est recommandée. À ce jour en Occitanie, ils sont 3.800 à le faire, soit 1.766 officines (près de 88% du total régional).

"Au cours de la campagne hivernale l'année dernière Santé publique France estime qu'il y a un peu plus de 8.000 décès qu'on peut relier à la grippe. Un peu plus de 1.000 pour la région Occitanie."- Pierre Ricordeau, directeur général ARS

Au sein même des professions de santé, c'est encore moins bien. Dans la région, la couverture vaccinale est de 27% (26% dans les Ehpad). Les médecins sont ceux qui se vaccinent le plus, les aides-soignants le moins. Alors, quand il s'agit de soigner des personnes à risque, pourquoi ne pas rendre la vaccination contre la grippe obligatoire? Réponse de Pierre Ricordeau, le directeur général de l'ARS : "Cette question a été posée, elle a été étudiée au niveau national et elle n'est pas apparue comme efficace. Je ne dis pas que cette question ne reviendra pas dans l'avenir mais, pour le moment, on est sur la promotion et la prise en main par les professionnels eux-mêmes de la vaccination."

Obligation de se faire vacciner pour les professionnels de santé?

D'où la charte qui a été élaborée et signée dans les 13 départements d'Occitanie ce mercredi. Pour mobiliser, sensibiliser et inciter les professionnels de santé à se faire vacciner. Et pour davantage de visibilité, "ils porteront un badge qui leur permettra de faire savoir qu'ils sont vaccinés donc qu'il se protègent et protègent leurs patients", précise Philippe Trotabas.

Selon l'ARS, concernant l'obligation de se faire vacciner contre la grippe les professionnels se déclarent très ou plutôt favorables à 43% et plutôt défavorables ou pas du tout favorables à 44%.

La charte pour inciter les professionels de santé à donner l'exemple - Radio France
La charte pour inciter les professionels de santé à donner l'exemple © Radio France - Salah Hamdaoui
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu