Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment donner envie aux jeunes médecins de s'installer dans l'Yonne ?

-
Par , France Bleu Auxerre

Les congrès national des médecins enseignants a lieu ces jeudi et vendredi à Dijon. 1.200 médecins y sont attendus ainsi des étudiants de la faculté. L'occasion de vanter les mérites de notre département. L'ordre des médecins, la Mutualité Française et la ville d'Auxerre y tiennent un stand commun.

© Maxppp

Pour les médecins, ce congrès est rendez-vous pour parler de pédagogie. Pour les étudiants, c'est la possibilité de s'informer sur leur avenir. Pour les représentants de l'Yonne, c'est une occasion rare de rencontrer de futurs ou jeunes médecins et de les convaincre de venir chez nous. Le principal argument de l'Yonne est sa qualité de vie, estiment ses représentants. Mais c'est aussi un département qui apprend à répondre aux attentes des nouveaux médecins généralistes. Par exemple, la ville d'Auxerre, comme d'autres avant elle, est en train de créer une maison de santé. 

Car les futurs diplômés ont des attentes importantes. Choisir un lieu où s'installer est un acte engageant. Et ces jeunes ne veulent plus travailler comme la génération précédente explique Marianne, auxerroise, en cinquième année de médecine à Dijon

"On n'a pas envie d'être seuls à la campagne"

Mais la vie à la campagne n'est forcément le principal obstacle, pour ceux qui ont une vie de famille établie. D'après Alain Miard, le président du conseil de l'ordre des médecins dans l'Yonne, c'est que la médecine libérale n'attire plus les jeunes diplômés.

"Les étudiants se tournent de plus en plus vers le salariat"

Ces jeudi et vendredi, l'Yonne est représentée à Dijon, par Alain Miard (président du conseil de l'ordre des médecins dans l'Yonne), Frédérique Monet (administrateur de la Mutualité Française), Marc Picot et Maryvonne Raphat (ville d'Auxerre).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess