Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment la vaccination contre la Covid-19 se prépare-t-elle en Limousin ?

-
Par , France Bleu Limousin

Alors que la vaccination contre la Covid-19 a débuté ce dimanche en France, celle-ci n'aura lieu qu'à la mi-janvier dnas les maisons de retraite du Limousin. Mais un important travail préparatoire a d'ores et déjà débuté. Il faut coordonner plusieurs étapes et de nombreux intervenants.

Un long travail de préparation à la vaccination contre la Covid-19 se met en place dans les Ehpad du Limousin - illustration
Un long travail de préparation à la vaccination contre la Covid-19 se met en place dans les Ehpad du Limousin - illustration © Radio France - Thierry Boulant

La campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté ce dimanche dans quelques maisons de retraites en France, puis le dispositif va monter en puissance dans les jours et les semaines qui viennent.

En Limousin, les premières doses seront administrés mi-janvier, mais l'organisation et la préparation de cette campagne de vaccination ont d'ores et déjà débuté en Haute-Vienne et en Corrèze car il y a encore beaucoup d'étapes à organiser et de nombreux intervenants à coordonner dans les 15 jours qui viennent.

Le consentement des résidents en préalable

En préliminaire, le recueil du consentement des résidents de maison de retraite est obligatoire, y compris pour les personnes âgées dont le raisonnement ne serait pas forcément éclairé. Ainsi, les équipes établissent en ce moment un planning précis car il faudra l'intervention à la fois du médecin traitant de chaque patient, des équipes dans les établissements, et des familles ou tuteurs des pensionnaires dont l'avis consultatif. La concertation entre les uns avec les autres est essentiel et ce travail-là prendra plusieurs semaines.

Le CHU de Limoges, un acteur central du dispositif

En parallèle, le dispositif d'acheminement des vaccins se met en place. Ils seront regroupés et être conservés à - 80 degrés au niveau régional avant distribution dans les Ehpad de Haute-Vienne et de Corrèze, qui auront alors 4 jours pour les administrer. Pour nos départements, le Centre Hospitalier Universitaire de Limoges sera au centre de cette logistique, en lien avec l'Agence Régionale de Santé.

Le CHU participera également à la vaccination elle-même. Une unité mobile composée de médecins et de soignants, est en cours de constitution. Elle pourra épauler les médecins traitants pour vacciner dans les Ehpad car, à la rentrée, les médecins de ville risquent d'être sollicités de toute part.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess