Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un patient aveugle retrouve partiellement la vue grâce à une technique innovante, d'après une étude

-
Par , France Bleu

Un homme de 58 ans rendu aveugle par une maladie génétique dégénérative a pu récupérer partiellement la vue grâce à une technique innovante associant thérapie génique et stimulation lumineuse. Une première d'après les chercheurs, dont des Français, à l'origine de cette étude publiée ce lundi 24 mai.

L'homme était devenu aveugle à cause d'une maladie [photo d'illustration].
L'homme était devenu aveugle à cause d'une maladie [photo d'illustration]. © Maxppp - PHOTOPQR/PRESSE OCEAN

C'est une avancée scientifique qui donne de l'espoir : un homme aveugle a retrouvé en partie la vue après avoir participé à un essai clinique. L'étude a été publiée ce lundi 24 mai dans la revue Nature Medicine. Elle a été menée par l'Institut de la Vision (Sorbonne Université/Inserm/CNRS), l'hôpital parisien des Quinze-Vingts, spécialisé en ophtalmologie, l'université de Pittsburgh (Etats-Unis), l'Institut d'ophtalmologie moléculaire et clinique de Bâle (Suisse), la société Streetlab et la biotech française GenSight Biologics.

Cet homme de 58 ans a perdu la vue à cause d'une maladie génétique dégénérative, la rétinopathie ou rétinite pigmentaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En quoi a consisté l'essai clinique ?

Lors de cet essai clinique, ce patient a bénéficié d'une technique innovante associant thérapie génique et stimulation lumineuse. Les chercheurs lui ont injecté un gène permettant de détecter la lumière ambrée et ainsi de restaurer la sensibilité à la lumière. Cette thérapie lui permet désormais de localiser et de toucher des objets, selon l'étude. 

Près de cinq mois après avoir reçu l'injection, il a effectué différents exercices, équipé de lunettes dédiées munies d'une caméra. Conçues pour l'occasion par les chercheurs, ces lunettes permettent de projeter des images de couleur ambre sur la rétine du patient. "Sept mois plus tard, le patient a commencé à rapporter des signes d'amélioration visuelle", expliquent dans un communiqué l'Institut de la Vision et l'hôpital parisien des Quinze-Vingts. "Avec l'aide des lunettes, il peut désormais localiser, compter et toucher des objets".

C'est la première fois que cette technique, appelée optogénétique, permet d'obtenir une récupération partielle de la fonction visuelle, affirment les chercheurs à l'origine de cet essai clinique.

Mais il faudra du temps avant que cette thérapie puisse être proposée.

La rétinopathie ou rétinite pigmentaire touche une personne sur 3.500, selon la base de données européenne Orphanet, et peut débuter à n'importe quel âge, avec une fréquence d'apparition plus grande entre 10 et 30 ans.  Les gènes responsables sont très nombreux, mais certaines mutations se retrouvent fréquemment chez les personnes atteintes. "Les personnes aveugles atteintes de différents types de maladies neurodégénératives des photorécepteurs" mais conservant "un nerf optique fonctionnel" seront "potentiellement éligibles pour le traitement, explique le Pr José-Alain Sahel, fondateur en 2009 de l'Institut de la vision, dédié aux maladies de la rétine. "Mais il faudra du temps avant que cette thérapie puisse être proposée"

Gensight Biologics, spécialisée dans les thérapies géniques pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine, "compte lancer prochainement un essai de phase 3 pour confirmer l'efficacité de cette approche thérapeutique", ajoute-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess