Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment va se dérouler la campagne de vaccination dans les ehpad des Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Nord

Les premiers résidents ont été vaccinés ce lundi 28 décembre dans des maisons de retraite de Lille et Loos. La campagne va s'amplifier dans les semaines à venir pour les pensionnaires comme pour les personnels soignants.

Fleur, 94 ans, l'une des premières résidentes d'ehpad à avoir été vacciné, à Lille, dans les Hauts-de-France
Fleur, 94 ans, l'une des premières résidentes d'ehpad à avoir été vacciné, à Lille, dans les Hauts-de-France © Radio France - Stéphane Barbereau

Ils sont les premiers à passer à la piqûre : les résidents des Ehpad. 26 ont été vaccinés ce lundi 28 décembre à l'Ehpad des Bateliers dans le Vieux-Lille (dépendant du CHU) et aux "Magnolias" à Loos (dépendant du CH Loos-Haubourdin). A Loos, 2 personnels soignants jugés à risques en raison d'une pathologie chronique ont également reçu chacun une dose du vaccin. 

Qui sont les résidents d'Ehpad prioritaires ?

Après 2 maisons de retraite à Lille et Loos ainsi qu'Amiens cette semaine, une quinzaine d'autres établissements seront concernés la semaine prochaine dans les Hauts-de-France. La grande région compte 566 établissements pour 40 000 résidents. Ceux vaccinés en premier se trouvent dans des établissements épargnés jusque-là par l'épidémie et où le risque de cluster est le plus important et serait le plus dévastateur en cas d'apparition. Aux "Bateliers", la maison de retraite est divisée en 3 unités. L'une d'elles qui compte une soixantaine de résidents avait été durement touchée par l'épidémie ces derniers mois puisque la quai-totalité des pensionnaires avaient contracté la maladie. La vaccination se concentre donc dans un premier temps sur les résidents des 2 autres unités.

Consentement du pensionnaire ou acte forcé ?

C'est une question légitime que beaucoup se posent concernant des personnes âgées qui n'ont pas toujours toutes leurs facultés mentales. L'assentiment au vaccin est donné, soit par le résident s'il est en capacité de répondre et de comprendre soit par un proche s'il est placé sous tutelle ou curatelle. "On a beaucoup de gens qui ont des troubles cognitifs mais ça n'empêche pas qu'on puisse recueillir leur avis, leur assentiment", explique le docteur François Puisieux, chef du pôle gériatrie au CHU de Lille dont dépend l'ehpad des Bateliers. "Même si peut-être parfois il ne s'agit pas de consentement éclairé au sens strict du terme".

On recueillie leur accord pour être vacciné comme on le fait tous les ans pour la grippe. Ce ne sont pas des cobayes.

Ce praticien évoque de longues discussions avec le patient ou ses proches pour décider de se faire vacciner ou non. Des arguments qui semblent faire mouche puisque 75% des premiers résidents susceptibles de se faire vacciner ont accepté de le faire, alors que ce chiffre est estimé à 40% dans la population générale française aujourd'hui.

Quel calendrier ?

La campagne de vaccination en ehpad va se généraliser à partir de la mi-janvier. Les premiers personnels soignants jugés à risques ont également commencé à être vaccinés, à Loos, ce lundi. Une mesure de protection pour eux mais aussi pour les résidents justifie l'ARS (agence régionale de santé). 9 750 doses du vaccin Pfizer-BioNtech sont arrivées au super-congélateur du CHU de Lille. Les autres sites hospitaliers de la région (Arras, Valenciennes, Dunkerques,...) seront livrés dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess