Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : comment vacciner les habitants du quartier de Bacalan, à Bordeaux, touché par un cluster ?

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

A Bordeaux, métropole, mairie et Agence régionale de santé organisent la vaccination des habitants du quartier de Bacalan, touché par un cluster d'au moins 50 personnes d'un variant rare. Un centre de vaccination éphémère va être monté, probablement mercredi.

Le centre de dépistage de Bacalan a commencé son activité vendredi.
Le centre de dépistage de Bacalan a commencé son activité vendredi. © Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST

Après la découverte d'un cluster d'au moins 50 personnes, dans le quartier de Bacalan, à Bordeaux, la riposte s’organise, entre dépistage et vaccination. Il faut dire que ce variant, qui répond au joli nom de VOC 20I/484Q préoccupe les autorités sanitaires. S'il n'a encore provoqué aucune hospitalisation, il semble plus contagieux. Ce samedi soir, les modalités du dépistage et de la vaccination se précisent. 

19 000 doses débloquées pour les Bacalanais 

Pour vacciner les Bacalanais, l'Agence régionale de santé a vu grand. Elle a demandé au ministère de la Santé 19 000 doses de vaccin. Elles vont arriver dans les trois prochaines semaines pour vacciner les ... 6 000 adultes environ que compte le quartier de Bacalan, selon la mairie. Dans un premier temps, l'ARS Nouvelle-Aquitaine avait expliqué samedi que 15 000 doses de vaccin supplémentaires seraient acheminées dans les trois semaines, dont 5 000 la semaine prochaine, mais son directeur Benoît Elleboode a plus tard indiqué avoir finalement reçu confirmation pour un total 19 000 doses des sérums de Pfizer et Moderna.

Un centre de vaccination éphémère sûrement mercredi

Prévu "mardi ou mercredi", comme le disait l'ARS, le centre de vaccination éphémère de Bacalan devrait être installé mercredi, dans un lieu qui reste à déterminer. Une ultime réunion à ce sujet doit avoir lieu mardi matin. Il pourrait vacciner environ 150 personnes par jour. 

En plus de ce centre éphémère, des doses supplémentaires seront aussi envoyées au mégacentre de Bordeaux-Lac, mais aussi dans ceux de Mérignac et du Bouscat. Et les habitants de Bacalan seront prioritaires pour les recevoir. Enfin, des doses de vaccin Moderna seront aussi envoyées dans les pharmacies de Bacalan.

Les dépistages vont continuer

Si l'ARS veut que cette vaccination se fasse de manière "la plus fluide et simple possible", comme le dit sa directrice pour la Gironde, Bénédicte Motte, il faudra sûrement montrer patte blanche pour se faire vacciner. En justifiant de son adresse bien sûr, mais aussi en présentant un test négatif, puisqu'on ne peut pas se faire vacciner quand on a le Covid-19. Le centre de dépistage installé à Bacalan vendredi pourrait donc servir à orienter les personnes testées négatives vers leur lieu de vaccination. C'est aussi pour cela qu'il reste ouvert à partir du lundi 24 mai. Environ 260 personnes peuvent s'y faire tester chaque jour.

Parallèlement une équipe de l'Assurance maladie spécialement missionnée continue de tenter d'identifier les cas contacts des personnes testées positives. Ces cas contacts reçoivent ensuite des instructions pour s'isoler. Par ailleurs, l'école Charles-Martin, fermée le 17 mai après les premiers cas détectés parmi des élèves rouvrira ses portes mardi après sept jours de fermeture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess