Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conditionner l’accès en Corse à un test négatif

-
Par , France Bleu RCFM

Le Comité consultatif scientifique crée par la collectivité de corse, plaide lui aussi pour un Test PCR négatif exigé pour toute personne entrant en Corse dès le mois de juin, Ce comité affirme s’appuyer sur des données mathématiques, basées sur des flux de touristes même réduits de 50%.

Tester les touristes avant leur arrivée en Corse
Tester les touristes avant leur arrivée en Corse © Maxppp - alain PISTORESI / Maxppp

Un test impératif 

L’accueil de personnes en Corse pour le mois de juin, premier mois de la saison estivale, doit impérativement être conditionné à la présentation d’un test  C’est l’avis du Comité scientifique consultatif COVID-19 chargés par le président de l’Exécutif corse, Gilles Simeoni d’éclairer la décision publique dans le cadre de la crise sanitaire. 

Les 4 médecins et mathématiciens auteurs de cet avis sont le docteur Josette Dall'ava-Santucci,  la virologue Mylène Ogliastro, le mathématicien et professeur à l’université d’Aix-Marseille Dominique Barbolosi, et le docteur Bernard Lecomte, anesthésiste-réanimateur,  Directeur Médical de crise COVID-19 à l’hôpital de La Miséricorde à Ajaccio.  Ils préconisent la présentation d’un test PCR négatif ou à un test sérologique positif, sous peine d’un rebond épidémique. 

Le conseil préconise "avant l’entrée en Corse, de fournir un test PCR négatif ou un test sérologique positif qui montre lui  qu’une personne a déjà été malade et donc immunisée contre le Covid 19".

Mesurer la charge virale

Selon les scientifiques, "Il faut faire le test PCR dans la semaine qui va précéder le départ pour la CORSE c’est vraiment la période entre 4 et 7 jours où l’on peut mesurer la charge virale".

"Nous nous sommes basé sur une diminution du flux touristique de 50% sur l’été, par simple calcul mathématique on démontre que si l’on ne teste pas on le risque sur le flux de juin estimé à 250 000 personnes l’entrée dans l’île de plus de 500 malades".

Citant le brassage de population sur une courte période induit par l’arrivée de touristes, cette préconisation permettrait de garantir la soutenabilité de l’augmentation de population saisonnière sans risque de saturation hospitalière ni de rebond épidémique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess