Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : la qualité de l'air s'améliore à l'extérieur, attention à celle de l'intérieur

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Depuis ce début de semaine, la qualité de l'air extérieure semble s'améliorer en Drôme et en Ardèche. Est-ce à cause du confinement ? Une étude est menée par savoir quel effet il a sur la pollution atmosphérique. Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met aussi en garde sur la qualité de l'air intérieur.

À part quelques zones jaunes, le reste de la Drôme et de l'Ardèche affichent du vert : la qualité de l'air est bonne
À part quelques zones jaunes, le reste de la Drôme et de l'Ardèche affichent du vert : la qualité de l'air est bonne - Capture d'écran Atmo Auvergne-Rhone-Alpes

Quel est l'effet du confinement sur la qualité de l'air en Drôme et en Ardèche ? Depuis plusieurs jours, le laboratoire Atmo Auvergne-Rhône-Alpes réalise des études pour évaluer l'impact du confinement sur les différents niveaux de polluants. Elles dureront encore plusieurs semaines mais une baisse du taux de dioxyde d'azote a déjà été repérée par Gladys Mary, responsable territoriale de la Drôme et de l'Ardèche au laboratoire. 

"Le taux de dioxyde d'azote, qui est un polluant caractéristique du transport, diminue de manière significative cette semaine, explique-t-elle. On a des baisses de l'ordre de 20 à 50 % dans des stations de mesure en milieu urbain ou proche du trafic. Par contre en zone rurale, les niveaux sont stables. Mais de toutes façons, les niveaux de dioxyde d'azote sont beaucoup plus faibles dans ces zones là en temps normal."

L'étude régionale du laboratoire permettra de mesurer les réels impacts du confinement. "Nous allons pouvoir comparer ces journées de confinement à des journées avec une météo similaire, détaille Gladys Mary. Il faut savoir que la pollution est fortement dépendante des conditions météorologiques. On ne peut pas se fier qu'au mesure aux station, il faut faire des parallèles." 

Attention à l'air intérieur

SI la qualité de l'air semble s’améliorer, il faut attention à celle à l'intérieur des habitations. "En restant confiné en intérieur, on va générer beaucoup plus de polluants dans l'habitation, indique Gladys Mary. Il est important de ventiler son logement, d'aérer, de ne pas boucher les entrées d'air." Il faut aussi éviter l'utilisation de produits chimiques, de produits ménagers, d'encens, de bougies qui vont produire de nombreux polluants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu