Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : les attestations de déplacement ne disparaîtront pas au 1er décembre, confirme Olivier Véran

-
Par , France Bleu

Le ministre de la Santé Olivier Véran interrogé ce mardi sur BFM/RMC a indiqué qu'il ne pouvait pour l'heure pas fournir de date de déconfinement. Mais les attestations de déplacement ne disparaîtront pas au 1er décembre, confirme-t-il.

Il faudra toujours une attestation dérogatoire pour se déplacer après le 1er décembre.
Il faudra toujours une attestation dérogatoire pour se déplacer après le 1er décembre. © AFP - Idriss Bigou-Gilles

"Les autorisations de circulation ne seront pas supprimées le 1er décembre" confirme ce mardi le ministre de la Santé Olivier Véran sur BFM/RMC. Le Premier ministre Jean Castex l'avait annoncé jeudi dernier lors du point presse sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus. Olivier Véran a indiqué ne pas être en mesure de donner de date pour le déconfinement, ni pour la réouverture des commerces jugés "non-essentiels".

La France a commencé "la décroissance de l'épidémie" selon Olivier Véran

"Nous avons commencé la décroissance de l'épidémie (...), a indiqué le ministre de la Santé. Mais cela ne veut pas dire que nous avons vaincu le virus. Cela veut dire que nous sommes toujours en phase de circulation active importante, mais que nous sommes en train de reprendre le contrôle sur la dynamique du virus. Cela veut dire que les mesures du gouvernement fonctionnent" s'est félicité le ministre. Cependant, Olivier Véran a tenu a rappeler la gravité de la situation épidémique : "la charge sanitaire est extrêmement élevée dans notre pays, il y a plus de malades à l'hôpital pour Covid que lors de la première vague".

Il a confirmé que les attestations de déplacement ne seraient pas supprimées le 1er décembre.

Pas de "date de fin de confinement"

Interrogé sur les fêtes de fin d'année, Olivier Véran a indiqué ne pas pouvoir dire quand le confinement sera levé. "Je ne peux pas vous donner de date de fin du confinement", a-t-il dit. "Nous voulons permettre aux Français de passer les fêtes de Noël, du Nouvel An en famille". Mais il ajoute : "Je ne peux pas vous promettre aujourd'hui que nous pourrons être rassemblés tous ensemble à n'importe quel endroit du pays." 

"Nous devons faire très attention. (...) Cela veut dire que l'on garde les gestes barrières".

Des élus demandent la fin de la limite "1h/1km"

Les partis Europe Écologie Les Verts et Génération Écologie annoncent ce mardi dans un communiqué commun qu'ils demandent au Conseil d'État de faire abroger par le gouvernement "la limite 1h/1km" pour les promenades dans le cadre du confinement. Ils réclament des mesures pour assurer "un égal accès à la nature"

Pour ces partis, la limitation à un kilomètre et une heure de déplacement pour les promenades prévue par le décret du 29 octobre 2020 sur le confinement apparaît "disproportionnée et contraire à l'objectif poursuivi de protéger la santé des Français" car elle conduit "à ce que de très nombreuses personnes soient privées de toute possibilité d'exercer une activité physique". Elle génère aussi "des regroupements au sein d'espaces publics de taille insuffisante pour garantir le respect des gestes barrières". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess