Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : les femmes victimes de violences conjugales peuvent donner l'alerte en pharmacie

-
Par , France Bleu

Face à la recrudescence des cas de violences conjugales lors du confinement lié à l'épidémie de coronavirus, le ministre de l'Intérieur annonce un plan d'aide aux femmes battues. Elles pourront désormais donner l'alerte dans les pharmacies.

Les pharmaciens ont reçu des consignes pour aider les victimes de violences conjugales
Les pharmaciens ont reçu des consignes pour aider les victimes de violences conjugales © AFP - TIROT

Avec le confinement, les associations d'aide aux victimes de violences conjugales le craignaient et Christophe Castaner leur a donné raison jeudi soir sur France 2. Le ministre de l'Intérieur a donné les chiffres des interventions des forces de l'ordre depuis le 17 mars pour ce motif : +32% en zone gendarmerie, par rapport à une semaine de référence, +36% à Paris.

La pharmacie servira de relais

Un conjoint violent en temps normal peut l'être encore plus avec le confinement et le stress que cela implique, et un compagnon non-violent peut même le devenir. Face à ces risques, le ministre de l'Intérieur annonce un plan d'aide aux victimes. Il passera par les pharmacies. Elles ont reçu des consignes. 

En allant chercher des médicaments, si elle est seule, la victime peut prévenir le pharmacien qui alertera tout de suite les forces de l'ordre. Elles viendront alors immédiatement. 

Si jamais le conjoint violent est présent dans l'officine, la femme peut utiliser un code devant le pharmacien, comme "masque 19", précise Christophe Castaner. Là aussi, le pharmacien préviendra immédiatement les forces de l'ordre. Ce système de code fonctionne déjà en Espagne. 

Si vous êtes victime et que vous pouvez vous isoler chez vous, vous pouvez également appeler le 3919, du lundi au samedi, de 9h à 19h. Le numéro violences femmes info est toujours ouvert malgré le coronavirus, et il est gratuit. Le 115 est lui aussi toujours joignable, si vous cherchez un hébergement d'urgence. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu