Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : "Si on ne se responsabilise pas, on n'aura pas le choix" estime Olivier Rogeaux, infectiologue

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

En Savoie, la situation sanitaire s'aggrave de manière très inquiétante selon Olivier Rogeaux, infectiologue à l'hôpital de Chambéry. Le taux d'incidence a pratiquement triplé en deux semaines, 543 cas pour 100.000 habitants. Si rien ne change, le confinement est inévitable selon le médecin.

Le taux d'incidence en Savoie est de 543 cas pour 100 000 habitants
Le taux d'incidence en Savoie est de 543 cas pour 100 000 habitants © Maxppp - Alexis Sciard

"Cette deuxième vague en Savoie est beaucoup plus grave que la première que nous avons eu en mars." Le docteur Olivier Rogeaux est très inquiet. Tous les voyants sont au rouge dans nos départements : 2000 personnes contaminées chaque semaine et un taux d'incidence en Savoie et en Haute-Savoie supérieur à la moyenne nationale (environ 540 cas pour 100.000 habitants contre 338).

"Si d'ici quinze jours, la situation ne s'améliore pas, on va forcément parler de reconfinement" - Olivier Rogeaux, infectiologue 

Pour éviter un éventuel reconfinement, l'infectiologue martèle encore et encore les mêmes consignes : "respectez les gestes barrières, respectez le couvre-feu et portez votre masque." Un rappel nécessaire, car si la majorité des personnes applique ces consignes, il y a encore trop de réunions de familles qui finissent en cluster.

Les clusters familiaux 

Un peu moins de 100 personnes hospitalisées à Chambéry, dont 17 en réanimation et pour la plupart, c'est lors d'un repas ou d'un fête de famille que le virus s'est propagé. Pour faire face à cet afflux de personnes malades, l'hôpital de Chambéry a annoncé ce lundi l'ouverture de 8 lits supplémentaires en réanimation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess