Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Contaminations dans la résidence Anna Quinquaud de Guéret : "un échec" selon le directeur de l'hôpital

-
Par , France Bleu Creuse

Trois personnes âgées de la résidence Anna Quinquaud ont été testées positives au coronavirus. Pour le directeur de l'hôpital de Guéret, c'est une "grosse déception", "l'échec" des mesures de protection, malgré "la forte mobilisation des soignants".

Frédéric Artigaut, directeur du centre hospitalier de Guéret
Frédéric Artigaut, directeur du centre hospitalier de Guéret © Radio France - Sophie Peretti

Trois personnes âgées, patientes à l'unité de soins longue durée de la résidence Anna Quinquaud (rattachée à l'hôpital de Guéret) ont été testées positives au Covid-19 vendredi 20 mars. Pour le directeur de l'hôpital de Guéret, Frédéric Artigaut, c'est une "grosse déception" :

C'est l'échec des mesures que l'on a prises pour protéger nos résidents.

Il salue en revanche la"très forte mobilisation" de l'équipe soignante. Ces trois personnes contaminées sont toujours dans l'unité de soins de longue durée. Des mesures barrières strictes ont été mises en place dans tout l'établissement :

Nous avons mis en place un espace de confinement pour limiter les risques de contamination, afin que les soignants qui s'en occupent puissent travailler en toute sécurité, et afin aussi de protéger les autres patients.

Les familles des autres résidents, inquiètes, ont été plusieurs à appeler l'hôpital. Frédéric Artigaut se veut rassurant : "Je tiens à leur dire qu'on est attentifs à l'évolution de la santé de l'ensemble des résidents. En cas de situation particulière, les familles seront naturellement informées. Il ne faut pas céder à la panique."

61 lits réservés aux malades du coronavirus

Les Creusois contaminés par le coronavirus ne vont pas être envoyés à Limoges : l'hôpital de Guéret s'est organisé pour les accueillir. Un certain nombre d'entre eux, "voire la majorité", selon Frédéric Artigaut, sont confinés chez eux car "les signes cliniques du Covid-19 sont bénins". Ceux qui nécessitent une hospitalisation pourront être soignés à Guéret.

Nous avons créé une zone de confinement qui pourrait atteindre jusqu'à 49 lits. Les patients y seront pris en charge de manière spécifique. Les douze lits du service de réanimation sont réquisitionnés pour les malades qui nécessitent des soins critiques.

Lundi 23 mars au matin, il précise qu'un patient atteint du coronavirus est hospitalisé à Guéret.

Les opérations non urgentes déprogrammées

Comme tous les hôpitaux de France, Guéret a dû déprogrammer toutes les opérations chirurgicales non urgentes. "Le but est d'éviter les "embouteillages" dans le service de réanimation, il y aurait sinon un risque de tension en termes de disponibilité de moyens de soins critiques", explique le directeur de l'hôpital.

En cas d'urgence, l'hôpital continue néanmoins à recevoir les patients. Certaines activités chirurgicales n'ont ainsi pas été déprogrammées car des patients en ont besoin. Frédéric Artigaut précise que quatre lits de réanimation ont été rajoutés dans l'unité de soins intensifs de cardiologie ; ceux-là sont plutôt réservés justement aux patients qui ne sont pas atteints du coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu