Santé – Sciences

Contraception : les Françaises prennent moins la pilule

Par Magali Fichter, France Bleu lundi 25 septembre 2017 à 12:11

La pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé mais la défiance à son égard progresse
La pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé mais la défiance à son égard progresse © Maxppp -

45% des femmes utilisaient la pilule contraceptive en 2010. Six ans plus tard, en 2016, elles n'étaient plus que 36.5%, selon une étude de Santé publique France parue ce lundi. Un désamour lié notamment au débat sur les risques liés aux pilules de 3e et 4e génération.

De moins en moins de Françaises utilisent la pilule, même si elle reste le moyen de contraception numéro un. Selon un baromètre de l'agence sanitaire Santé publique France, publié ce lundi, 36.5% des femmes ont eu recours à ce moyen de contraception en 2016, contre 40.5% en 2013 et 45% en 2010. La pilule reste cela dit plébiscitée par les jeunes : chez les 15-19 ans et les 20-24 ans, elle est choisie par deux jeunes filles sur trois. C'est ensuite que son utilisation diminue : 47.8% chez les 25-29 ans et 35.4% des 30-34 ans.

Une Française sur trois seulement prend la pilule

Cette défiance peut s'expliquer notamment par la polémique sur les risques pour la santé des pilules de 3e et 4e générations, lancée en 2012. Une victime d'accident vasculaire cérébral avait porté plainte, imputant son AVC à sa pilule. La plainte a récemment été classée sans suite par la justice.

Il n'y a pas "de désaffection vis à vis de la contraception"

Parmi les autres moyens de contraception, l'utilisation du stérilet est en hausse (+6.9 points depuis 2010), tout comme le préservatif (+4.7) et l'implant (+1.9). Une nouvelle rassurante quand même, si la pilule est en baisse, il n'y a pas "de désaffection vis-à-vis de la contraception", selon le baromètre. En fait, la proportion de femmes qui n'utilisent aucun moyen de contraception est en baisse : 8% en 2016 contre 13.6 en 2010. Et moins de 5% de femmes utilisent des méthodes dites "traditionnelles" comme celle des températures ou celle du retrait.