Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 1.046 marins contaminés sur le Charles de Gaulle, le bilan est définitif

On connait le bilan définitif sur nombre de contaminés sur le Charles de Gaulle. 1.046 marins, soit plus de la moitié de l'équipage du porte-avions, sont touchés par le Covid-19 et 24 soldats sont actuellement hospitalisés. Deux autres sont en réanimation.

L'origine de la contamination reste pour l'heure inconnue.
L'origine de la contamination reste pour l'heure inconnue. © Maxppp - ©Patrick Blanchard

Les résultats des derniers tests sont tombés, et ils sont inquiétants. Sur le Charles de Gaulle, 1.046 marins ont été infectés par le coronavirus sur un total de 1.760. C'est le bilan "final", a précisé, ce samedi, le porte-parole de la marine nationale, le capitaine de vaisseau Éric Lavault.

Il faut tout de même ajouter à ce chiffre les 35 autres militaires qui ont été contaminés sur les navires et les aéronefs accompagnant l'unique porte-avions français. 1.081 cas ont donc été détectés sur l'ensemble du Groupe aéronoaval (le porte-avion et son escorte). 

Si près de la moitié des personnes infectées est asymptomatique, 545 militaires ont été placés sous "surveillance étroite", a précisé ce vendredi Florence Parly. La ministre des Armées était auditionnée en visioconférence par la commission Défense de l'Assemblée nationale. Par ailleurs, 24 militaires sont actuellement hospitalisés et deux sont en réanimation. "Leur état est stationnaire", indique le capitaine de vaisseau, Éric Lavault. 

L'origine de la contamination reste une énigme. L'équipage n'a été en contact avec aucun élément extérieur depuis une escale à Brest, du 13 au 16 mars.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess