Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : dans le Val-de-Marne, les personnels des Ehpads de plus en plus absents

-
Par , France Bleu Paris

Les professionnels ont alerté ce vendredi dans une lettre envoyée au ministre de la Santé, Olivier Véran sur la situation des personnes âgées face au coronavirus. Et le manque de protection du personnel soignant. Conséquence, le personnel des Ehpads s'absente de plus en plus.

Dans le Val-de-Marne, les personnels sont de plus en plus absents dans les Ehpads notamment à cause du manque de protection.
Dans le Val-de-Marne, les personnels sont de plus en plus absents dans les Ehpads notamment à cause du manque de protection. © Maxppp - Frantz Bouton

"La situation dans les Ehpads risquent d'être assez tendue, assez sérieuse avec des décès de résidents mais pour plusieurs raisons", commence d'emblée Dominique Perriot, directeur général du groupement de coopération social et médico-social du Val-de-Marne. Il est à la tête de 5 établissements d'hébergements pour personnes âgées dépendantes (Ehpads). Quelque 1.000 résidents. Et 1.200 employés.

Dans une lettre envoyée au ministre de la Santé, Olivier Véran, ce vendredi, certains Ehpads et service à domicile ont attiré l'attention sur la situation des personnes âgées face au coronavirus. Ces établissements disent redouter la mort de 100.000 résidents. Et pour cause, un manque critique de masques pour les membres du personnel qui s'en occupent.

À lire aussi : Les Ehpad sous surveillance face au coronavirus

L'absentéisme du personnel, principal problème

"La première raison de cette situation, c'est le covid-19 qui est déjà rentré dans certains de nos Ehpads, ce virus qui touche des résidents déjà très âgés, très affaiblis et le deuxième problème, c'est l'absentéisme des personnels", poursuit Dominique Perriot. 

Le problème majeur qu'on a aujourd'hui, c'est l'absentéisme du personnel - Dominique Perriot, directeur général de 5 Ehpads

Depuis une semaine, le directeur général de plusieurs établissements observe chaque jour l'arrivée de 20 à 30 arrêts maladies sur son bureau, soit dorénavant 25 à 30% de son personnel en moins. "La situation du personnel dans les Ehpads est déjà tendue. On n'a pas de marge de manœuvre. Et ce qui se passe aujourd'hui c'est que le personnel s'arrête, les vacataires ne veulent pas venir et les contractuels démissionnent", renchérit Dominique Perriot.

Un manque de protection

Si le personnel ne veut plus venir, c'est parce que dans certains de ses Ehpads, le manque de moyen est criant, admet Dominique Perriot. "On n'a pas les moyens matériels, masques, tabliers, kit de protection de pouvoir garantir la sécurité des personnels et des résidents".

Depuis le début de la pandémie, les Ehpads sont confinés. Les familles ne peuvent plus rentrer. "Si le virus rentre, ce n'est que par le biais du personnel, à leur insu bien sûr", complète le directeur général. "Ce qui veut dire qu'on est aujourd'hui à un tournant. Pour protéger nos résidents d'Ehpads, il faut qu'on arrive à au moins donner du gel hydroalcoolique, masques et gants à notre personnel. Le gel, on commence à en manquer, les gants on en a suffisamment par contre les masques on a quelques jours mais pas plus", ajoute Dominique Perriot.

Il a dû faire un choix. Celui d'être parcimonieux dans la distribution des masques. "On ne donne des masques que sur les établissements où il y a eu des cas de covid-19 avérés pour les résidents et personnels", avant de poursuivre "aujourd'hui on ne peut pas distribuer un masque tout les 4h à notre personnel". Cependant, malgré l'absentéisme, il tient à souligner et mettre en valeur ceux qui sont présents. "Il y a en quand même beaucoup fidèles au poste qui n'hésite pas à revenir de congés, et changer leur congés. Beaucoup sont remarquables pour leur professionnalisme."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu