Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Bourgogne-Franche-Comté : 29 décès supplémentaires en 24 heures à l'hôpital

-
Par , France Bleu Bourgogne

Dans son bulletin quotidien, l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté fait état ce mardi 7 avril d'un nombre de décès en hausse dans la région. 396 personnes ont succombé en milieu hospitalier et 240 en milieu médico-sociaux depuis le début de pandémie

imagerie par résonnance magnetique des poumons d'un patient atteint du Covid-19
imagerie par résonnance magnetique des poumons d'un patient atteint du Covid-19 © Maxppp - Vincent Isore

La situation ce mardi 7 avril

Plus de 1 200 personnes sont aujourd’hui hospitalisées en Bourgogne-Franche-Comté pour COVID-19.  Les hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 1 212 personnes atteintes par le coronavirus COVID-19 (36 de plus en 24 heures), dont 295 en réanimation (11 de plus). 

Le nombre de retours à domicile dépasse désormais le millier (1 077). Il n’empêche que les décès attribuables à l’épidémie continuent d’augmenter : 396 patients décédés en milieu hospitalier ; 240 personnes décédées dans les établissements médico-sociaux de la région. 

Ne pas abandonner la continuité des soins 

Dans ce contexte, l’Agence Régionale de Santé rappelle l’importance de la continuité des soins essentiels pour ne pas retarder indûment une prise en charge dont le report pourrait entraîner une perte de chance. Les patients concernés pas des pathologies chroniques en particulier, comme le diabète, l’hypertension, l’insuffisance cardiaque, etc, doivent continuer de consulter leur médecin généraliste et/ou leur médecin spécialiste. Dépistages, vaccination… Les dépistages du cancer colorectal, du cancer du sein ou encore la vaccination de l’enfant doivent être assurés selon les calendriers prévus, sans attendre. 

En cette période d’épidémie, l’ensemble des médecins sont à l’écoute de leurs patients et se sont organisés pour maintenir une offre de soins dans des conditions de sécurité optimale. Ils peuvent conseiller par téléphone, proposer la téléconsultation, recevoir les patients suivant des modalités horaires et des conditions permettant de réduire au maximum le risque de contamination. L’attestation de déplacement dérogatoire précise d’ailleurs le droit de consulter un médecin, notamment pour les personnes suivies dans le cadre d’affections de longue durée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu