Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

CARTE - Coronavirus : 19 nouveaux départements classés en rouge, en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Isère
France

Après Paris et les Bouches-du-Rhône, 19 nouveaux départements sont classés en zone rouge par le gouvernement. Le Premier ministre Jean Castex l'a annoncé lors d'une conférence de presse ce jeudi avec le ministre de la Santé Olivier Véran et le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer.

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Maxppp - Bruno Levesque

Le gouvernement a placé 19 nouveaux départements en zone rouge (circulation active du virus) en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône, a déclaré ce jeudi 27 août 2020 le Premier ministre Jean Castex. Cela comprend toute la région parisienne, le Loiret, la  Sarthe, le Rhône, la Gironde, la Haute-Garonne, la majorité du pourtour méditerranéen (Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Vaucluse), la Guyane, et Mayotte.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le gouvernement constate une "recrudescence incontestable de l'épidémie" qui "progresse sur tout le territoire" avec "39 cas positifs pour 100.000, quatre fois plus qu'il y a un mois", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "L'épidémie regagne du terrain, et c'est maintenant qu'il faut intervenir", a-t-il insisté.

-
- - -

Quelles conséquences ? 

Le Premier ministre veut un pilotage au plus près du terrain avec les maires et des préfets, qui pourraient généraliser le port du masque en extérieur, dans les zones où le virus circule activement. Ça a été le cas à Marseille notamment. 

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi qu'à Paris, "le préfet, après concertation avec la maire (Anne Hidalgo), va étendre le port du masque dans l'ensemble de la capitale",une obligation qui concernait jusque-là seulement quelques zones. "La question évidemment se pose pour la petite couronne, compte tenu des circulations entre ces territoires", a ajouté le Premier ministre.

Dans le département où le virus circule activement, il ne sera plus possible de déroger à la jauge des 5.000 spectateurs. Ce passage en rouge permet également au préfet d’avoir plus de libertés pour prendre des mesures plus contraignantes. Ça avait été le cas par exemple en Mayenne, où les rassemblements de plus de 10 personnes ont été interdits

Des plans de reconfinement sont prêts

"Des plans de reconfinement territoriaux ou globaux sont prêts", a aussi annoncé Jean Castex. "Mais notre objectif, c'est d'éviter un reconfinement, surtout généralisé", a-t-il déclaré.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess