Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 63.000 personnes invitées à se faire tester dans les Côtes d'Armor

Des "bons pour tests" vont être envoyés à 63.000 assurés des Côtes d'Armor. Une campagne de dépistage du coronavirus même pour les personnes ne présentant pas de symptômes.

63 000 personnes vont recevoir des bons de la CPAM pour se faire tester.
63 000 personnes vont recevoir des bons de la CPAM pour se faire tester. © Radio France - Alexandre Berthaud

Durant tout le mois de juillet, l'Agence Régionale de Santé de Bretagne va mener une campagne de dépistage du coronavirus. Initiée dans cinq régions françaises pour l'instant, l'opération concerne en Bretagne, 63.000 assurés des Côtes d'Armor. 

Cinq communes des Côtes d'Armor concernées

Ils vont recevoir de la CPAM ou de la Mutualité Sociale Agricole des "bons pour tests". Cela concerne les communes de Saint-Brieuc, Yffiniac, Ploufragan, Langueux et Trégueux.

Cette campagne s'organise sur la base du volontariat. Les "bons" pour se faire tester seront envoyés par mail ou par courrier à l'ensemble des assurés du régime général de l'Assurance maladie et de la Mutualité sociale agricole des communes concernées.

Même les personnes asymptomatiques pourront se faire tester

Les porteurs de ces "bons" pourront bénéficier gratuitement d'un test virologique (test PCR) et d'un test sérologique du Covid-19. Cela concerne même les personnes n'ayant aucun symptôme. Les volontaires pourront se rendre dans le laboratoire de leur choix après avoir pris rendez-vous.

Dans son communiqué, l'ARS Bretagne explique que cette expérimentation s'inscrit dans une démarche plus globale d'élargissement des dépistages et du repérage des cas asymptomatiques. "L'objectif est de s'assurer qu'il n'existe pas une circulation non connue du virus, et lorsque des cas confirmés sont identifiés, de mettre en place les mesures d'isolement nécessaires pour casser les éventuelles chaînes de transmission".

La liste des sept lieux de dépistage pouvant accueillir les bénéficiaires du test est à retrouver sur le site sante.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess