Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 900 étudiants de l'Université de Bourgogne priés de rester chez eux

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu Auxerre

Deux clusters (foyers épidémiques) ont été découverts vendredi soir au sein de deux promotions de l'Université de Bourgogne. La direction de l'établissement demande donc à 900 étudiants de deux promotions de rester chez eux durant quinze jours.

Les amphithéâtres Gutenberg et Galilée de l'Université de Bourgogne
Les amphithéâtres Gutenberg et Galilée de l'Université de Bourgogne © Radio France - Véronique Narboux

Découverte de deux foyers épidémiques, deux clusters à l'Université de Bourgogne vendredi soir. Sept cas de covid-19 ont été repérés avec dans le détail quatre étudiants testés positifs en troisième année de médecine et trois en première année de psychologie. 

900 étudiants placés en "quinzaine"

L'Université de Bourgogne a décidé de placer 900 étudiants des deux promotions concernées en enseignement distanciel. Les explications de Vincent Thomas, président de l'Université de Bourgogne. "Par mesure de précaution, afin d'éviter de favoriser la contamination d'étudiants qui ne sont pas positifs et qui ne présentent d'ailleurs pas de symptômes, nous avons décidé en lien avec le service de santé université et les deux doyens concernés, de placer les étudiants des deux promotions en cours à distance pour les deux prochaines semaines".

"Ils sont en cours à distance pour deux semaines"

Vincent Thomas, président de l'Université de Bourgogne

Vincent Thomas
Vincent Thomas - Université de Bourgogne

La réaction de Clara Privé, responsable des questions sociales et universitaires à l'UNEF Bourgogne-Franche-Comté. "En cette période de crise sanitaire, la quinzaine on savait qu'elle arriverait. Là nous avons 600 premières années de psychologie et plusieurs centaines d'étudiants en troisième année de médecine, c'était inévitable" déplore la jeune femme.

"On savait que la quinzaine arriverait, c'était inévitable"

Clara Privé

Clara Privé est en charges des questions sociales et universitaires à l'Unef Bourgogne
Clara Privé est en charges des questions sociales et universitaires à l'Unef Bourgogne © Radio France - Arnaud Racapé

Plus de 80 cas positifs depuis la rentrée du 2 septembre dernier

Ce n'est pas la première fois depuis la rentrée que des cas de covid-19 sont repérés à l'Université de Bourgogne. Le 18 septembre dernier déjà une vingtaine d'étudiants de deux masters avaient été testés positifs en droit et en STAPS. Déjà à l'époque des mesures d'enseignement à distance avaient été prises. Depuis le 2 septembre dernier se sont au total 81 cas positifs qui ont été détectés selon les informations communiquées par le président de l'Université de Bourgogne. "Au regard de nos 35 000 étudiants nous constatons que pour le moment la pandémie s'étend relativement peu à l'Université de Bourgogne même si nous demeurons extrêmement vigilants" constate Vincent Thomas.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pas de fermeture totale envisagée pour l'Université de Bourgogne mais... 

Concernant une éventuelle fermeture totale de l'Université de Bourgogne ce dernier explique encore que "toutes les hypothèses sont envisagées" mais que "pour l'instant nous n'en sommes pas là". Vincent Thomas va plus loin : "Si nous parvenons en mettant à distance les groupes où trois ou quatre cas positifs sont révélés et que par une sorte de roulement la pandémie ne se répande pas plus que ça dans notre communauté on peut avoir l'espoir de poursuivre en présentiel".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess