Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à l'hôpital de Laval, un questionnaire aux soignants et la question brûlante des primes

-
Par , France Bleu Mayenne

Le syndicat Force Ouvrière lance un questionnaire pour connaître l'avis des personnels soignants sur la gestion de la crise du Covid-19 à l'hôpital. Tout cela dans un contexte brûlant avec l'attente forte du versement d'une prime de 1.500€.

L'hôpital de Laval (mai 2020)
L'hôpital de Laval (mai 2020) © Radio France - Mai 2020

Comment le personnel soignant de l'hôpital de Laval a t-il vécu la crise du Covid-19 et sa gestion ? Question posée par le syndicat Force Ouvrière dans une enquête entamée ce mardi. Un questionnaire est distribué aux soignants aux entrées du centre hospitalier. Il est aussi possible de le remplir sur la page Facebook du syndicat. À Laval pour faire face au Covid-19, les réorganisations ont été nombreuses, et les agents guettent maintenant l'arrivée d'une prime qui devrait aller de 500€ à 1.500€ selon les établissements. Au centre hospitalier le sujet est brûlant

Les syndicats seront peut-être consultés. Ils ont appris ce mardi qu'un comité technique extraordinaire aurait lieu la semaine prochaine pour évoquer le sujet, c'est la volonté de la direction. Une prime de 1.500€, Force Ouvrière la réclame évidemment, mais elle doit être versée à tous les agents de l'hôpital estime Frédéric Marié son secrétaire général. "Tout le monde a trinqué pendant cette crise qui n'est pas finie. Par exemple, le magasin à l'entrée était obligé d'ouvrir le samedi et le dimanche pour pouvoir fournir aux agents des masques. La blanchisserie a aussi travaillé plus car il fallait nettoyer plus de tenues" développe t-il.  

"Sur la défensive"

La prime doit concerner, d'après le décret gouvernemental publié mi-mai, les agents qui ont travaillé entre le 1er mars et le 30 avril 2020, y compris en télétravail. Mais cette gratification ne calmera pas la colère des soignants prévient Sylvain Bihel, infirmier en psychiatrie. Lui attend davantage du Ségur de la santé. "Les salaires stagnent depuis dix ans. On attend de voir mais on est un peu sur la défensive et un peu sceptique" déclare Sylvain Bihel. Le Ségur est une concertation qui a lieu en ce moment-même au plus niveau de l'État. En attendant les syndicats pourraient organiser, dans le courant du mois de juin, une journée de grève.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess