Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à l'isolement dans une chambre d'hôtel de Charleville-Mézières, "ça va être fichu pour Noël"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Cinq Ardennais touchés par le coronavirus ont choisi de s'isoler dans l'une des chambres d'hôtel réservées par la préfecture à Charleville-Mézières. Au moins l'un d'entre eux devrait y passer son réveillon de Noël.

Les pateints Covid sont mis à l'isolement  (illustration).
Les pateints Covid sont mis à l'isolement (illustration). © Maxppp - Vanessa MEYER

Parallèlement à la campagne de dépistage massif du coronavirus menée actuellement dans les Ardennes, la préfecture du département a réservé des chambres d'hôtel pour les cas positifs qui ne peuvent pas s'isoler chez eux.

Sur les 887 dépistés au cours de ces sept derniers jours dans les Ardennes, cinq ont fait le choix de passer au moins sept jours à l'hôtel, sans visite. Tous voulaient protéger leur famille, tenir le virus à l'écart de leur foyer. 

Les patients porteurs du coronavirus à l'isolement reçoivent la visite de la Croix-Rouge deux fois par jour
Les patients porteurs du coronavirus à l'isolement reçoivent la visite de la Croix-Rouge deux fois par jour © Radio France - Alexandre Blanc

S'éloigner pour protéger

"Ma compagne est fragile", explique ce salarié des travaux publics, contaminé par un collègue. Arrivé le 18 décembre, il devrait passer Noël seul, entre les quatre murs blancs de cette petite chambre standard. "Mais il vaut mieux ne pas prendre de risque et rester isolé. C'est plus sage".  

Noël ça va être fichu - un porteur du coronavirus en isolement en chambre d'hôtel  

Son programme pour le réveillon : "Télé, télé, télé !" Le jeune homme n'a pas trop le choix. "J'ai commandé une Playstation. Si je l'avais eue avant, ça aurait été bien !", sourit-il.   

TEMOIGNAGE - Atteint du coronavirus, il va passer Noël seul en chambre d'hôtel : "c'est mieux pour ma compagne !"

Olivier Brice, lui, a obtenu son bon de sortie pour ce 23 décembre. Immunisé, il se dit soulagé de pouvoir retrouver ses proches. Même si le coronavirus continuera de contrarier les festivités familiales. Quatre des cinq membres de son foyer sont contaminés. Son épouse et sa petite-fille de 5 ans sont restées isolées à domicile. Son beau-fils est dans la chambre d'à-côté.

Le virus est là, ce n'est pas du cinéma. Quand on est touché, on prend plus conscience qu'il peut être dangereux. Il faut se faire dépister - Olivier Brice, porteur du coronavirus isolé en chambre d'hôtel

Un bilan de santé des patients isolés est réalisé deux fois par jour
Un bilan de santé des patients isolés est réalisé deux fois par jour © Radio France - Alexandre Blanc

La Croix-Rouge en room service

Les seules visites que reçoivent ces isolés sont celles des bénévoles de la Croix-Rouge. Une équipe de trois à cinq secouristes passent deux fois par jour, midi et soir, pour livrer les repas chauds fournis par le Centre communal d'action sociale de Charleville-Mézières.  

On est à l'approche des fêtes, donc on fait attention au moral et on est les seules personnes qu'ils vont voir pendant sept jours alors c'est important de maintenir le lien avec eux, de discuter, de rigoler – Alexis Woirin, secouriste de la Croix-Rouge

REPORTAGE - Deux fois par jour, la Croix-Rouge rend visite aux patients atteints du coronavirus à l'isolement

Un bilan de l'état de santé est réalisé à chaque visite. Température, pouls, tension, ventilation... Les données sont inscrites sur une feuille de suivi. Si l'état se dégrade, le patient peut être transféré aux urgences. En dix jours, c'est arrivé une fois, pour un monsieur âgé

Choix de la station

À venir dansDanssecondess