Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : Agrosup fait un don de matériel pour aider le CHU de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

Face au manque de masques de protection et plus largement de matériel médical, la solidarité s'organise en cette période de crise liée au coronavirus. Vendredi 27 mars 2020, Agrosup a fait un "don conséquent" au CHU de Dijon.

Des masques, des blouses, des gants (entre autre) pour le CHU de Dijon
Des masques, des blouses, des gants (entre autre) pour le CHU de Dijon - Laurent Bennet - UMR PAM/AgroSup Dijon

C'est une denrée rare dans cette crise du coronavirus : le matériel médical. Pour répondre aux besoins du CHU de Dijon, la solidarité s'organise. Vendredi 27 mars 2020, au 11e jour du confinement, Agrosup Dijon (l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement) a annoncé avoir fait un "don conséquent" de matériel. 

Une initiative en collaboration avec le CNRS, l'Université de Bourgogne et l'Inrae (l'Institut national de la recherche agronomique). Le CHU va donc recevoir environ 1000 masques, des blouses jetables, des gants, des surchaussures, des lunettes de protection, mais aussi des réactifs pour les tests et du gel hydroalcoolique. 

En ce moment, le matériel sera plus utile au CHU 

Pourquoi l'institut dispose de ce matériel ? "Nos laboratoires de recherche travaillent avec les mêmes protocoles qu'en médecine, pour les analyses et en laboratoire, explique Agrosup à France Bleu Bourgogne. En ce moment, les travaux de recherche continuent, mais il n'y a personne dans les laboratoires". La question de la reconstitution du stock viendra plus tard, l'urgence pour l'instant étant que le CHU dispose de suffisamment de matériel pour absorber "la vague" de la pandémie en protégeant son personnel soignant.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu