Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : après les variants, des chercheurs s'inquiètent au sujet des recombinants

-
Par , France Bleu

Après les variants, les chercheurs s'inquiètent des recombinants, ces virus qui se mélangent entre eux. S'ils ne présentent pas de risque immédiat, ils pourraient au fur et à mesure des échanges génétiques devenir plus transmissibles notamment entre l'homme et l'animal.

Après les variants, les scientifiques se penchent sur les recombinants du covid-19. (Photo illustration).
Après les variants, les scientifiques se penchent sur les recombinants du covid-19. (Photo illustration). © Radio France - Noémie Guillotin

Les scientifiques se penchaient déjà sur les variants, ils doivent aussi désormais s'intéresser aux recombinants : des souches parfois mutés qui se rencontrent dans un même espace pour créer un nouveau virus et qui concentrent des caractéristiques de ces deux "parents". Des alertes ont été lancées en février et en mars, après la découverte de plus d'une quinzaine de recombinants aux États-Unis et Grande-Bretagne. 

Un phénomène classique des coronavirus

Pour qu'une recombinaison ait lieu, les virus impliqués doivent circuler de manière importante  au même endroit, comme c'est le cas notamment du variant anglais face à la souche originelle du Covid-19. Ces deux virus "parents" infectent alors le même malade et surtout la même cellule. Ils "échangent" alors des morceaux de leurs génomes, leurs ARN au gré des réplications. Ces ARN mélangés donnent ensuite un nouveau virus recombiné. 

Un mécanisme classique et fréquent dans la famille des coronavirus. Les chercheurs ne sont donc pas surpris, mais s'inquiètent de voir émerger des virus plus virulents ou plus transmissibles. 

Une porosité entre homme et animal

La transmission, c'est bien ce qui inquiète le plus une partie du monde de la recherche. Des scientifiques de l'Institut Pasteur ont déjà prouvé que les variants sud-africains, anglais et brésilien du Covid-19 pouvaient infecter des souris, ce qui n'était pas possible pour la souche originelle du virus. Si ces variants se recombinent entre eux, on pourrait donc s'attendre à ce qu'il leur soit plus facile d'infecter d'autres espèces, puis de se transmettre à l'homme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess