Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus au CHU de Grenoble : "Pas de raison de s'inquiéter"

-
Par , , France Bleu Isère

La présidente de la commission médicale du CHU de Grenoble revient sur la prise en charge des cinq patients des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie), dont trois cas infectés confirmés.

Trois personnes contaminées par le Coronavirus sont soignées à Grenoble
Trois personnes contaminées par le Coronavirus sont soignées à Grenoble © Radio France - Laurent Gallien

Au lendemain de la visite de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, Marie-Thérèse Leccia se veut rassurante. « Il n’y a pas de raison de s’inquiéter », affirme la professeure. « Tout le monde travaille dans le calme et dans des conditions cadrées. »

Les cinq patients sont suivis par une équipe spécialisée en maladies infectieuses et tropicales depuis leur admission dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'agit d'un homme seul, dépisté négatif vendredi, et d'une famille britannique de quatre personnes (un père et ses trois enfants). Ils font partie des onze touristes anglais qui avaient côtoyé, fin janvier, dans le même chalet des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) un compatriote contaminé de retour de Singapour.

Les conditions de leur prise en charge se rapprochent de celles des patients atteints de la grippe saisonnière selon Marie-Thérèse Leccia, même si les équipes médicales prennent « un petit peu plus d’attention ». « On suit les procédures mises en place par l’agence régionale de santé », confirme Marie-Thérèse Leccia. « Les patients sont hospitalisés dans des chambres adaptées pour ce type d’infection. »

Pour le moment, aucun calendrier de sortie des malades n’est établi. Notamment à cause d'une surveillance épidémiologique très réglementée par l'agence régionale de santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu