Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le Centre Hospitalier de la Côte Basque lance un appel aux dons

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Pour prévenir le pic de l'épidémie annoncé, l'hôpital de la Côte Basque demande de l'aide à tous ceux qui ont, par exemple, des masques, des gants, des charlottes ou des surblouses mais aussi du matériel informatique comme des ordinateurs portables et des petites caméras.

L'établissement a lancé cet "appel urgent aux dons" sur son site internet.
L'établissement a lancé cet "appel urgent aux dons" sur son site internet. © Radio France - Jacques Pons

Le Centre Hospitalier de la Côte Basque (CHCB) en appelle aux dons comme de nombreux hôpitaux de France.  Une demande d'aide à tous ceux qui peuvent donner des "_solutions hydroalcooliques, blouses et surblouses, tabliers plastiques, masques chirurgicaux et FFP2, lingettes désinfectantes, lunettes de protection, coiffes à nouer ou cagoules vertes de bloc opératoire, thermomètres frontaux, oxymètres, pièges à eau, etc..."_comme il l'est précisé dans le communiqué diffusé sur tous les réseaux sociaux. L'hôpital manque aussi de matériel informatique pour assurer la continuité des soins de ses patients en vidéo-consultation.

Pour anticiper le pic de l'épidémie

Les dons commencent déjà à affluer en ce vendredi matin à l'hôpital de Bayonne. Une dame propose une tablette, un autre particulier est prêt à donner un petit stock de masques chirurgicaux.  " Il nous faut non seulement des masques chirurgicaux mais aussi FFP2, mais pas de masques en tissu ou papier, ils ne sont pas homologués pour l'instant, nous avons besoin également de charlottes comme celles qui sont utilisées dans la restauration, des cagoules jetables, mais aussi des surblouses imperméables" détaille le Dr  Stéphanie Bordes-Couecou, responsable du service de lutte contre les maladies nosocomiales et coordinatrice de l'organisation de la prise en charge du Coronavirus à l'hôpital de Bayonne.

Pas de pénurie pour l'instant

La direction de l'hôpital de Bayonne précise qu'il n' y a pas de "rupture de stocks" dans le matériel de protection pour les soignants, mais que les réserves peuvent très vite devenir insuffisantes en cas de pic de l'épidémie. C'est donc pour anticiper que cet appel aux dons est lancé. Il est demandé aux donateurs de remplir, avant de se déplacer, le petit bulletin disponible sur le site internet du CHCB. 

La solidarité s'exprime

Soutien anonyme sur la route au bord de l'Adour à Urcuit
Soutien anonyme sur la route au bord de l'Adour à Urcuit © Radio France - Oihana Larzabal

L'hôpital s'attend à de nombreux gestes de générosité. Depuis le début de l'épidémie, les actions de solidarité envers les soignants se multiplient comme "le rendez-vous de 20h ". A l'heure dite, résonnent les applaudissements du haut des balcons dans les rues en signe de tous ceux qui travaillent dans des établissements médicaux, hospitaliers et maisons de retraite.  Le soutien s'est largement étendu également à tous ceux qui assurent la logistique quotidienne comme les éboueurs, le personnel des grandes surfaces, des drive, de tous les commerces alimentaires, routiers ou agriculteurs. Les marques de solidarité se manifestent différemment comme ce message anonyme écrit sur un drap tendu fixé sur 2 morceaux de bois aperçu en bord de route à Urcuit, le long de l'Adour : " Soutien au personnel médical, aux salariés de l'alimentaire et aux routiers".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu