Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus au Pays basque : "Oui, on s'est peut être trompé de politique de santé"

-
Par , France Bleu Pays Basque

En pleine crise sanitaire liée au coronavirus, notre invité ce matin sur France Bleu Pays Basque, le député MoDEM (majorité présidentielle) des Pyrénées-Atlantiques Vincent Bru répondait à nos questions.

Pour Vincent Bru, "on s'est peut être trompé en matière de politique de santé"
Pour Vincent Bru, "on s'est peut être trompé en matière de politique de santé" © Radio France - Nathalie Bagdassarian

L'épidémie de coronavirus se propage dans la grande région Nouvelle-Aquitaine. La barre symbolique des 1000 cas vient d'être dépassé selon des chiffres de l'ARS. Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, selon des chiffres du préfets datant du jeudi 26 mars, 15 personnes sont hospitalisées à Bayonne, 4 en réanimation et 8 autres cas sont hospitalisés à Pau et 3 en réanimation. Depuis le début de la crise, trois personnes sont décédés dans le département.

Dans le même temps, l'hôpital de Bayonne vient de lancer un appel aux dons, notamment pour du matériel médical : solutions hydroalcooliques, blouses et surblouses, tabliers plastiques, masques chirurgicaux et FFP2, mais aussi du matériel informatique par exemple.

A ce sujet nous avions en invité ce vendredi matin, le député MoDEM de la majorité présidentielle de la 6ème circonscription des Pyrénées Atlantiques, Vincent Bru. Sur le cet appel aux dons de masques dans les hôpitaux, le député explique : "Ils lancent un appel au don parce qu'il y a de l'équipement, des masques qui dorment dans des entreprises."

Concernant la situation dans les maisons de retraite, "les EHPAD obtiennent chaque semaine un nombre de masque, le stock est limité certes, mais il est suffisant, car la menace n'existe pas, à part à Harambillet". Les infirmiers libéraux aussi ont fait savoir qu'ils n'étaient approvisionné qu'en très petit quantité. "Il y a eu deux vagues de livraisons de masques, ils attendant la troisième livraison, ils ne savent pas la quantité qu'ils vont recevoir. Il faut savoir que d'autres régions sont prioritaires. Mais on attend ces masques", insiste Vincent Bru.

Mal répondu à la situation de l'hôpital

Plus globalement, cela fait plusieurs années que les hôpitaux alertent sur leur situation difficile, et sur leur manque de moyen.  

"Je pense qu'on a mal répondu à la situation des hôpitaux", concède Vincent Bru. 

"Le président de la République a annoncé lancer un grand plan pour les hôpitaux", précise l'élu. Sur la faible quantité de masques actuelle dans le pays, il explique : "La question des masques est particulière, on avait beaucoup de masques jusqu'en 2013, et on a changé de politique, et on s'est appauvri."

Outre les masques, actuellement, les hôpitaux manquent de matériel, comme le souligne l'appel aux dons lancé par l'hôpital de Bayonne. "On s'est peut être trompé en matière de politique de santé, mais sur l'urgence sanitaire les problèmes sont un petit peu différents, sur Bayonne, il y a des lits qui vont être mis en place, on passe de 15 lits à un potentiel de 60 lits, avec une solidarité entre établissements."

Réécoutez l'interview complète de Vincent Bru, député des Pyrénées Atlantiques

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu