Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : avant Noël, le président d'Ardenne Métropole appelle à "passer par la case test"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Invité sur France Info ce samedi matin, Boris Ravignon a dressé le bilan de cette première semaine de dépistage massif sur le territoire d'Ardenne Métropole. Seules 3 700 personnes sont venues se faire tester, encore loin des 25 000 espérées d'ici Noël.

Le maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, en plein test PCR le 17 décembre 2020
Le maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, en plein test PCR le 17 décembre 2020 © AFP - FRANCOIS NASCIMBENI

C'est une première semaine timide pour le dépistage massif organisé jusqu'au 30 décembre à Ardenne Métropole. Depuis lundi, le territoire est l'un des quatre français à organiser une campagne de tests validée par le ministère de la Santé. Sur France Info ce samedi matin, le président d'Ardenne Métropole, également maire de Charleville-Mézières, dresse le bilan avec 3 683 tests réalisés.

Une dynamique encourageante

Si la métropole ardennaise est encore loin des 25 000 tests espérés d'ici les fêtes, Boris Ravignon veut rester optimiste : "on est en progression sur les cinq premiers jours, il y en a encore sept d'ici Noël, un moment où l'on pense que nos citoyens vont avoir envie de se tester avant de retrouver les leurs. On est sur un objectif qui est encore atteignable même s'il va falloir que les jours qui viennent soient beaucoup plus fréquentés." Sur la seule journée de vendredi, Ardenne Métropole recense 1130 tests réalisés, contre 611 la veille et moitié moins au début de la campagne.

D'ici les fêtes de fin d'année, "il faut passer par la case test", lance le maire de Charleville-Mézières qui n'a pas lésiné sur les moyens de communication pour "promouvoir" la campagne de dépistage massif. "Là, ce qui sont venus sont des personnes qui sont très prudentes, maintenant il faut attirer tous ceux qui vont se retrouver en famille. Les gens ont compris le sens du test, on est négatif, on fait attention à ne pas recroiser le virus. On est positif, on s'isole", prévient Boris Ravignon. Selon lui, sur les personnes testées positives au covid-19, cinq cas contacts ont accepté de s'isoler.

Les Ardennes sous tension sanitaire

Les chiffres épidémiques dans les Ardennes demeurent inquiétants, avec 322 nouveaux cas pour 100 000 habitants vendredi, le département affiche toujours le pire taux d'incidence du pays. Le taux de positivité lui repasse sous la barre des 10% à 9,40%. Huit personnes sont décédées du virus vendredi dans les Ardennes, dont 2 en Ephad.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess