Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : ce que l'on sait du premier cas français du variant du virus détecté au CHRU de Tours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Le premier cas français du variant du coronavirus, apparu au Royaume-Uni, a été détecté ce vendredi au CHRU de Tours. France Bleu Touraine fait le point sur ce que l'on sait sur ce cas.

Le patient contaminé au variant de la Covid-19 a été détecté au CHRU de Tours. Il est asymptomatique et est placé à l'isolement à son domicile.
Le patient contaminé au variant de la Covid-19 a été détecté au CHRU de Tours. Il est asymptomatique et est placé à l'isolement à son domicile. © Radio France - Boris Compain

Le premier cas français, positif au variant de la Covid-19 apparu au Royaume-Uni, a été détecté au CHRU de Tours. Dans un communiqué publié ce vendredi soir, la Direction générale de la santé précise que le patient, revenu de Londres il y a une semaine, est asymptomatique et a été placé à l'isolement

Un séquençage du virus confirme la contamination au variant

L'homme contaminé, un Français habitant en Angleterre, arrive en France le 19 décembre dernier. Deux jours après, le 21 décembre, il se rend à un rendez-vous médical hors-Covid, au pôle "Tête et cou" du CHRU de Tours, selon nos informations. Il y est pris en charge, et même s'il ne présente pas de symptômes, il est testé au coronavirus, selon les procédures de contrôle sanitaire mises en place par l'hôpital.

Le test PCR s'avère positif et le prélèvement se révèle atypique. Le dépistage PCR permet en effet de savoir si les protéines visées ont muté, ce qui est le cas de la protéine Spike, au cœur du variant britannique. Les résultats évoquent donc des similitudes avec la souche anglaise. Un séquençage des gènes du virus est alors demandé au Centre national de référence des virus des infections respiratoires, basé à Lyon, qui confirme la contamination au variant VOC 202012/01, ce vendredi 25 décembre. 

Une dizaine de cas contacts

Le patient, "asymptomatique pour la Covid-19, est actuellement isolé à son domicile et se porte bien", précise la Direction générale de la santé. Selon nos informations, une dizaine de cas contacts auraient été repérés et testés, mais tous seraient asymptomatiques. Si les tests se révèlent positifs, les prélèvements seront à leur tour séquencés pour voir s'il s'agit ou non de la souche britannique. 

Par ailleurs, "plusieurs prélèvements positifs pouvant faire évoquer le variant VOC 202012/01 sont en cours de séquençage par les laboratoires du CNR", ajoute la Direction générale de la santé. Cette nouvelle souche du virus circule également dans le reste de l'Europe, où plusieurs cas de contamination ont été détectés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess