Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : ces fausses informations contagieuses

Par

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, de nombreuses fake news circulent sur les réseaux sociaux.

Illustration coronavirus Illustration coronavirus
Illustration coronavirus © Maxppp - GEORGES ROBERT

Elles sont aussi virales que le coronavirus : les fake news qui défilent sur les réseaux sociaux depuis le début de l'épidémie. Des messages sur Facebook ou sur Whatsapp, de la part d'un ami qui connait quelqu'un dans un ministère ou dans un hôpital et qui donne des consignes à suivre... Sauf que la plupart du temps, ces informations sont fausses. 

Publicité
Logo France Bleu

Des fausses recommandations pour faire ses courses

L'un des derniers messages que vous avez peut-être reçu concerne les courses . Il vous recommande par exemple, de laisser vos sacs pendant une heure et demi dans votre voiture avant de les ranger ou de laver vos fruits et légumes à la javel ? C'est faux ! La javel est un produit toxique. Il ne faut pas le mettre sur vos aliments. 

Pour faire vos achats en respectant les précautions sanitaires, prenez vos propres sacs, évitez de vous toucher les yeux la bouche et le nez quand vous êtes dehors, c'est-à-dire dans le magasin mais aussi sur le trajet du retour. Une fois rentrés chez vous, jetez les emballages, lavez-vous les mains au savon, puis frottez vos légumes et vos fruits sous l'eau. Si vous les mangez crus, vous pouvez les éplucher. 

Le virus et la chaleur : des idées reçues

Une idée a beaucoup circulé dans des messages de type chaîne : le fait que le virus ne résiste pas à la chaleur. Là encore, c'est faux. Boire un thé ou un café ne vous protège pas contre le virus. Prendre une douche ou un bain chaud non plus, puisque peu importe la température de l'eau, la température du corps, elle, reste toujours la même - entre 36.5 et 37 degrés - et c'est dans le corps que se loge l'infection.

À propos du climat, si la propagation de certains virus diminue avec l'arrivée du printemps, comme c'est le cas pour le virus de la grippe ou le virus de la gastro, on ignore pour l'instant si ce sera le cas avec le Covid-19. Le coronavirus se développe aussi dans les régions qui ont un climat chaud et humide.    

Des masques plus ou moins efficaces

Les masques, très convoités, sont aussi le sujet de bon nombre de fake news. Il en existe plusieurs types. Les "FFP2" sont la référence en cas d'épidémie et filtrent plus de 90% des particules. Ils protègent d'une contamination et sont donc réservés au personnel soignant. 

Concernant les masques chirurgicaux, ces derniers ne protègent pas d'une contamination, mais quand on les portent, ils évitent que l'on contamine une autre personne. Ils sont donc réservés aux personnes malades et à celles qui les soignent. Ils doivent être changés toutes les trois à quatre heures, et jetés dans une poubelle fermée.  

Enfin, les masques "faits maison" et les foulards ne remplacent pas les masques homologués. Ils sont mieux que rien mais attention au faux sentiment de sécurité : vous avez l'impression d'être protégé, vous touchez votre visage sans arrêt, vous oubliez de vous laver les mains et vous risquez par conséquence d'attraper le virus.

Le plus efficace, ce sont donc les gestes barrières : se laver les mains, respecter une distance d'un mètre avec les autres et tousser ou éternuer dans son coude.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu